Daytona Bike Week 2015

admin mars 18, 2015 Commentaires fermés sur Daytona Bike Week 2015
Daytona Bike Week 2015
Share Button

official2015BW_large02De façon surprenante le Bike week 2015 semble en fin de compte avoir passé de manière inaperçue auprès des amateurs. Contrairement aux années où le International Speedway boulevard était rempli de moto sur 8 voies de large sur près d’un kilomètre. À peine a t’ont vu quelques intersections bien chargé de motards. Sans pour autant avoir été désertée, le bike week 2015 ne semble pas avoir rejoint les amateurs comme en 2013 et 2014. Même la Chambre de Commerce de Daytona admet la baisse d’affluence en 2015.

Sans annoncer la récession, les visiteurs et les kiosques étaient présents tout au long des boulevards, la « Maine Street » bien achalandée et occupée par les fêtards. Malgré une chaleur de près de 30 Celsius, la foule des beaux jours n’y était pas. Plusieurs hôtels ont été vacants jusqu’à vendredi soir avant d’afficher complet. Même si le climat économique Américain est favorable, les trois derniers jours seulement du Bike Week ont été les plus populaires.

C’est sur la « Maine Street » et quelques endroits tels que le pub44 où les amateurs ont trainé une bonne partie de l’événement. Toujours aussi débordante d’activités, la « Maine » reste l’endroit par excellence pour fêter l’arrivée du printemps, rien de tel qu’une jolie fille en bikini sur une Harley pour animer et démarrer l’ambiance. Concerts rock et spectacles hommage y sont constamment présentés et la rue toujours emprunté pour y ne défiler sans arrêt en va-et-vient…rien de tel pour être vue ou encore voir les excentricités.

Un curieux phénomène aussi a attiré mon attention, la moyenne d’âge à aussi augmenté. Une responsable de chez Kawasaki m’a avoué que plusieurs « seniors » venaient faire l’essai de leurs 300cc et délaissaient les grosses routières. Le marché des petites cylindré attirait plus les anciens motards que les nouveaux conducteurs ou les premiers acheteurs, tel que ciblé au départ. Phénomène de vieillissement de la population et rationalisations des dépenses semblent être les deux réponses à l’équation. La relève est présente, mais pas en nombre souhaité selon les constructeurs.

Côté essais, un peu déçus de mon côté, pas de R1 ou de R3 chez Yamaha, Aprilia présent pour la première fois, mais sans essai routier. Moto Guzzi mal structuré n’offrait les essais qu’aux heures sur le modèle California 1400, finalement peu de nouveautés en montre ou en essais.
Je reviens donc avec 9 essais routiers et une nouvelle route à travers l’état de la Floride…à suivre sur Passionmoto.com dans les prochaines semaines.

Share Button

Comments are closed.