BRP Spyder 2009

admin mai 5, 2014 Commentaires fermés sur BRP Spyder 2009
Share Button

 

Manuel SM5 et semi-automatique SE5

BRP-spyder-01L’an dernier j’avais déjà fait l’essai du Spyder à deux reprises, le premier à Québec et le second à Valcourt, cette année je voulais voir les modifications apportées au modèle. Question tuning et accessoires et naturellement faire l’essai du nouveau modèle à transmission séquentielle électronique à 5 rapports (SE5).

Le moteur demeure inchangé, soit un bicylindre en V de 990cm3, double ACT, 4 soupapes par cylindre alimenté par injection et équipé d’un refroidissement liquide. Ce moteur d’origine BRP-Rotax équipe déjà la gamme 1000cm3 chez Aprilia et semble faire preuve d’une bonne fiabilité depuis des années. La boîte de vitesse séquentielle possède 5 rapports, le sixième ayant été utilisé pour la marche arrière. Deux modes de transmissions sont disponibles, une séquentielle manuelle dénommée SM5 avec un embrayage au levier gauche sur le guidon et un sélecteur au pied gauche (comme sur une moto) ou une séquentielle électronique (SE5) sans embrayage, mais avec une commande par gâchette au guidon gauche un peu comme sur un VTT.

La transmission finale est assurée par une courroie sans entretien, comme celle utilisée sur de grosses cylindrées. Les pneus avant (165/65R14) et arrière (225/50R15) sont de type automobile, montés sur des jantes en aluminium. La direction avant est composée de deux bras triangulaires doubles avec barre stabilisatrice, dont la suspension peut s’ajuster en précharge. L’arrière est constitué d’un bras oscillant avec un amortisseur également ajustable.

BRP-spyder-02Toujours équipé de ses systèmes informatiques de sécurité anti-patinage, anti-roulis, anti-déstabilité, anti-bleu, anti-ci, anti-ça, le Spyder demeure agréable à conduire et performant. Beaucoup plus proche de la conduite d’une motoneige que d’une moto, le Spyder sait plaire. Naturellement, les puristes motards dénigrent le Spyder et son style unique, mais qu’ils ne leur en déplaisent, le Spyder roule bien et s’adresse à une clientèle autre.

Sur le Spyder, tout est question de sécurité, on y prend place comme sur une moto ou motoneige, l’effet est surprenant visuellement avec le train avant aux dimensions généreuses. La selle est particulièrement confortable à l’avant comme à l’arrière, la position des bras est normal et tombe bien sur le guidon. Les genoux sont placés contre la carrosserie et les reposes pieds sont de bonnes dimensions. Le frein unique, situé à droite demande cependant une période d’adaptation.La nouvelle transmission électronique permet de s’arrêter au feu en première vitesse comme avec une transmission automatique conventionnelle. Les changements se font simplement à l’aide d’un bouton sur la poignée gauche, actionné avec le pouce. Pour rétrogradé, il suffit d’utiliser le bouton opposé avec l’index, dans un mouvement naturel de la main. Cette option selon moi demeure une solution facile pour les amateurs n’appréciant pas les embrayages et changements de vitesses sportives. Une facilité supplémentaire pour ceux qui n’aiment pas gérer les aléas de la route,… qui est correcte en soit, chacun y trouve son compte.

BRP-spyder-04D’une stabilité incroyable le Spyder propose tout de même une conduite sportive, prenez garde au premier virage, les techniques sont différentes et impose une certaine force sur le guidon, quitte à contrebalancé les forces avec une sortie de fesse en virage en contrepoids (comme en motoneige ou en VTT). Aucune vibration au guidon et le moteur fait preuve d’une souplesse jusqu’à la barre des 6000tr/min au-delà de laquelle il devient plus vif. La zone rouge est à 9500tr/min. Sur le modèle en essai(noir mat), mon Spyder avait en option un nouvel échappement plus sport avec une sonorité qui rappelait un twin. Une note supplémentaire aux plaisirs de l’essai en cours. Très pratique en ville, le Spyder descend les rapports tout seul sous les 2000tr/min et permet, de toujours s’arrêter en première vitesse, prêt à repartir. Pour le passager, les grandes poignées offrent un bon maintien, mais on se doit aussi de faire corps avec le pilote et non pas avec la machine, surtout sans dossier, le passager doit donc être actif.

En conclusion
Plusieurs produits facultatifs sont maintenant disponibles, jantes bi-ton en aluminium polis avec enjoliveurs de roues et d’étrier de freins, renforts de genoux, housse de selle, sac de rangement intérieur, bulle ultra-sport fumée et couvre selle passager, etc. Le Spyder est avant tout une machine faite pour se promener avec une efficacité étonnante sur tout type de revêtements. L’ergonomie est excellente, la sécurité exemplaire et la prise en main facile avec la nouvelle boîte SE5. Pour ceux qui désirent prendre la route en toute sécurité, sans tracas d’équilibre, de changement de vitesse, mais qui veulent avoir une sensation plus sportive qu’une décapotable !

BRP-spyder-03
Moteur
Moteur Rotax 990, 106cv à 8500tr/min
Couple 104,3Nm à 6250tr/min
Boîte de vitesses 5 rapports, 1 renverse
Partie cycle
Freins avant Deux disques 260mm couplés étriers 4 pistons
Freins arrière Un disque 260mm couplés étriers 1 piston
Données diverses
Hauteur de selle 737mm
Contenance d’essence 17,3 litres
Réservoir/Conso 25L / 8L aux 100km
Diamètre de braquage environ 9 mètres
Poids 316kg à sec
Couleur(s) gris, jaune version SM5
noir mat en option
rouge en version SE5

Share Button

Comments are closed.