Aprilia RSV4 Factory 2010

admin mai 5, 2014 Commentaires fermés sur Aprilia RSV4 Factory 2010
Share Button

 

Une moto de rêve « tutto italiano »

aprilia-RSV4-factory-001Comme toute la gamme Aprilia, l’informatique et l’électronique occupe une place prépondérante dans la fabrication et la mise en marché de la gamme. Ayant fait l’essai de la Mana dernièrement, les modes de conduite sur la RSV4 ne m’était pas inconnue. Il existe trois modes. R pour road qui limite la machine à 140 ch, S dans le cas de la RSV4 Factory pour sport avec 180 ch, et T pour Track avec les mêmes chevaux boosté aux stéroïdes. Très vite, la puissance est omniprésente et une dose de respect et d’attention se manifeste lors des premiers kilomètres. L’équilibre entre poids, puissance et proportion de la bête demande acclimatation. La sélection au guidon du « ride by wire » permet de se familiariser avec le tout nouveau V4 d’Aprilia,… rien de comparable ou presque. Courte comme une 600 cm3, son ergonomie oblige à se positionné entre les échancrures du réservoir, son guidon propose une conduite agressive et radicale.

C’est un dispositif électronique qui relie le câble d’accélérateur au boîtier électronique qui gère en fait la courbe de puissance de la moto en fonction du rapport enclenché, du régime moteur et même de l’inclinaison de la moto Une véritable assistance de course. C’est en mode T « track » que la machine se montre explosive, même si la poignée des gaz est progressive et souple…incroyablement souple et linéaire. Étonnement puissante, car la RSV4 en arrache à la volée…c’est simplement fou ! Son cadre vient directement des acquis du GP avec un poids de 10,1 kg pour le cadre et 5,1kg pour le bras oscillant. Irréprochable, le cadre permet des entrées de courbes dignes d’un TGV. Il doit son agilité à son moteur placé assez haut pour permettre les changements d’angles plus facile et par la même occasion, un moteur où les ingénieurs se sont efforcés d’abaisser le centre de gravité, principalement en ouvrant le V à 65° pour y descendre les corps d’injecteur.

aprilia-RSV4-factory-02Yellow, mollow
La RSV4 Factory est une moto de piste sans compromis, même si elle permet une conduite routière ou voir même urbaine. Elle demeure une moto de piste, car la bête a tendance à dégager de la chaleur et c’est à seulement plus de 100 km/h qu’elle est confortable… la position de conduite ne permet pas de jouer de l’embrayage dans le trafic et à plus de 140, elle demande une position bien campé derrière le saute vent, faute de protection aérodynamique. Il n’existe en fait une position,…sur la piste. À 26 000 $, puissance et performance sont au rendez-vous, mais gare aux imprudences qui coûtent la peau des fesses.

Esthétiques de la moto en cas de chute et contravention égale une belle galette de moins dans les poches. Pour donner une idée, la première enclenché permet d’atteindre à 9 000 trs/min les 150 km/h,…n’oublions pas que la zone rouge est à 14 000 tours/min. Elle maintient sans broncher en 3e les 130 km/h à 5 500 – 6 000 trs/min, déjà à quatre points et plus de 150 dollars d’amande. N’ayant pas eu accès à une piste, je dois avouer avoir poussé la bête bien en-dessous de ces limites. L’Aprilia présente une finition incroyable tant dans ces composantes aérodynamiques que dans tous ces détails mécaniques. Les ailes avant et arrière en carbone, les disques Brembo de 320 mm et sa suspension Ohlins ajustable (voir la charte pour plus d’infos) en font une perle à piloter. C’est le plaisir à l’italienne dans toute sa beauté.

aprilia-RSV4-factory-03En conclusion
L’Aprilia se résume en plusieurs points fondamentaux, la vitalité du moteur, des performances et une attention particulière pour un tel engin,…dont une dose de respect. Une finition toute à l’italienne dans le détail esthétique et mécanique. Sans oublier la voix de ténor si caractéristique du V4 et de son système d’échappement, que l’on a plaisir à faire entendre. Chaussé sur du Pirelli Diablo, de série, l’Aprilia attaque courbes et virages sans reproches. Définitivement pas à la portée de toutes les bourses à 26 000 $ avant taxes, elle demeure une bête de piste ou l’utilisation routière ne permet pas de faire ressortir son plein potentiel. Cette machine est vraiment exclusive et conviendra avant tout aux pilotes expérimentés.

aprilia-RSV4-factory-04Spécifications
Moteur: 4 cylindres en V longitudinal à 65°, 4 temps, 4 soupapes par cylindres
Refroidissement: refroidissement par liquide, distribution double arbres à cames (DOHC),
Cylindrée: 999.6 cm³
Puissance: 180 CV (132,4 kW) à 12 500 t/min
Couple: 115 Nm à 10 000 t/min
Allumage: Electronique numérique Magneti Marelli intégré, avec une bougie par cylindre, bobines type “stick-coil”
Lubrification: Carter humide
Alimentation: Boîte à air avec prises d’air dynamiques frontales : Conduits d’admission à hauteur variable gérés par la centrale de contrôle du moteur. 4 corps papillons Weber-Marelli de 48 mm avec 8 injecteurs et gestion Ride-by-Wire de la dernière génération. Cartographies multiples sélectionnables par le pilote en marche
Transmission: Embrayage Multi disques en bain d’huile avec commande hydraulique
Boîte de vitesses: 6 rapports
Chaîne secondaire: A chaîne : Rapport de transmission : 40/16 (2.5)
Partie cycle
Cadre: Cadre réglable en aluminium à double poutre avec pièces moulées et embouties en tôle.
Longueur: 2 040 mm
Largeur: 735 mm (au guidon)
Empattement: 1 420 mm
Garde au sol: 130 mm
Hauteur de selle: 845 mm
Poids à sec: 179 kg
Suspension avant: Fourche Öhlins Racing upside-down, tiges – 43 mm (avec traitement superficiel Tin). Pieds forgés en aluminium abaissés pour la fixation des étriers radiaux. Complètement réglable en ce qui concerne précharge des ressorts, détente et compression hydraulique.
Débattement roue : 120 mm
Suspension arrière: Fourche avec double ferme en aluminium ; technologie mixte de moulage à faible épaisseur et tôle. Mono-ammortisseur Öhlins Racing avec piggy-back complètement réglables en : précharge des ressorts, longueur entre axes, hydraulique en compression et détente. Biellettes progressives APS.
Débattement roue: 130 mm
Angle de chasse: 24.5°
Chasse à la roue: 105 mm
Frein avant: Double disque Ø 320 mm flottant avec piste freinante en acier inox allégé et bride en aluminium avec 6 cliquets. Etriers Brembo monobloc à fixation radiale à 4 pistons – 34 mm opposés. Plaquettes frittées. Pompe radiale et tube frein en tresse métallique.
Frein arrière: Disque Ø 220 mm ; étrier Brembo flottant à 2 pistons isolés – 32 mm. Etriers frittés.
Roues: en alliage d’aluminium forgé, complètement usinés, à 5 rayons dédoublés.
Pneu avant: 120/70 – ZR 17″
Pneu arrière: 190/55 ZR 17 (comme option 190/50 ZR 17)
Contenances
Empattement: 1 463 mm
Châsse: 103 mm
Réservoir essence: 17 litres (4l. réserve)
Poids: Poids à sec 227 kg
Coloris: Noir et rouge, noir
Prix: 26 000. 00 $

Share Button

Comments are closed.