BMW S1000RR 2011

admin mai 5, 2014 Commentaires fermés sur BMW S1000RR 2011
Share Button

 

Une sportive pas ordinaire,…voir unique !

BMW-S1000RR-01Après avoir fait l’essai de l’Aprilia RSV4 Factory en juin 2010, j’avais particulièrement hâte de mettre la main sur la BMW S1000RR. Si, la première est d’une puissance phénoménale avec ses 4 cylindres en V, sa gestion électronique et toute sa finesse et finition à l’italienne. La BMW S1000RR demeure toute aussi puissante, sinon plus, avec ses 4 cylindres en ligne, également dotée d’une gestion électronique, mais aussi par sa technologie et son ingénierie allemande incroyable. Finement stylisée, avec un aérodynamisme superbe, elle fait tourner les têtes avec son look sexy.

Après plusieurs tentatives de sportives à moteur à plat comme la HP2, ou encore l’arrivée des S1200 et S1300. BMW, cette fois avec la S1000RR, frappe un dur coup et avec succès dans la gamme des grandes sportives et des motos de compétition. Avec ses 193 ch. cette hyper sport est l’une des motos de série les plus puissante sur le marché, avec un châssis unique et assisté de gestion informatique complet afin d’optimiser ces performances. La S1000RR n’est pas une moto accessible pour le premier venu. Avec ces différents modes cartographiques d’aide de gestion moteur (modes Pluie, Sport, Race et Slick) en plus d’un système anti-patinage et cabrage, sans oublier une commande électronique des gaz, une admission variable des volets pour un contrôle des ondes pulsatoires entre les cylindres de même calage et d’une distribution par linguets,…vous obtenez une des motos la plus puissante et la plus technologique de l’heure.

BMW-S1000RR-02Tellement puissante, qu’il est préférable de rouler dans le centre-ville de Montréal en mode « Rain », afin d’éviter les malencontreux coups d’accélérateur après avoir frappé trous et chaos de la chaussée. Plus facile d’apprentissage, le mode « Rain » permet aussi de mieux sentir la machine et de s’acclimater aux dimensions réduites de cette 1000, au gabarie d’une 600. Mais, ici s’arrête la ressemblance, légère et terriblement maniable, elle excelle dans les changements de direction rapide d’une précision chirurgicale. Rapidement ont se sent à l’aise et l’euphorie débute. Avec son système de freinage Brembo avec ABS, les arrêts sont francs et terriblement efficaces.

Dès la sortie de la ville, le mode fut changé pour « sport », l’entrée sur l’autoroute fut cinglante. Docile entre 5 000 rpm, elle se démonte dès les 7 000 tours et réclame à haute voix une ligne d’accélération libre de tout obstacle. Attention aux contraventions, car peut importe la vitesse, à ce régime les limites de vitesse sont passées à l’histoire. Même en première vitesse à ce régime, l’indicateur indique plus de 100 km/h. C’est après quelques kilomètres que finalement, j’ai changé encore le mode de sélection pour le mode « Race ». Accélération encore plus rapide, voir même phénoménale, la S1000RR en demande toujours plus. Impossible de la satisfaire sur les routes du Québec, limite oblige et condition routière aussi. Mauvais « timing » ou malchance, je n’ai pu en faire l’essai sur une piste, de toutes façons, même les pistes du Québec ne permettent pas d’exploiter la S1000RR à fond, étant toutes trop lente. J’aurais bien aimé retourner à Calabogie y faire quelques tours…non à vrai dire un ou deux jours complets.

BMW-S1000RR-04Équipée de frein ABS et anti-patinage, la S1000RR est d’une stabilité déconcertante, avec son châssis à double poutre en aluminium, sa selle à 820 mm et son empattement de 1 432mm. La S1000RR en impose à la compétition avec un poids tous pleins faits de 204 kg. Son moteur de quatre cylindres en ligne refroidi par liquide hurle ses 193 ch. à un régime de 13 000 tr/min. Avec une zone rouge à 14 000 tr/min, sa voix de ténor se fait entendre, nul besoin d’appel de phare ou de klaxon pour signifier notre arrivée. Mais quelle voix, enfin une des plus belles que la firme bavaroise a créée, sans compter le look ravageur de son système d’échappement.

En conclusion
La BMW S1000RR n’est pas la moto de tous les jours, elle se plaît aux balades d’une vingtaine de minutes à fond de train. Sourire aux lèvres garanti, elle sait donner une dose d’adrénaline, voir même à en devenir accros rapidement. Inutile de spécifier qu’elle souffre en ville et qu’elle partage sa douleur avec son pilote,…passagère…oublier ça ! Même dans la jeune vingtaine, elle devra vous aimer profondément pour accepter une randonnée d’une trentaine de minute. Construite pour la piste, cette S1000RR n’est pas pour les novices et demande une certaine expérience et une certaine condition physique. Car autant elle en donne, autant elle en demande à son pilote ! Un conseil, système anti-patinage et cabrage toujours en fonction « full ».

BMW-S1000RR-05Fiche technique
Moteur : 4-cylindres en ligne, refroidi par eau, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée : 999 cm3
Puissance :193 ch (142 kW) à 13.000 tr/mn
Couple : 11,4 m.kg (112 N.m) à 9.750 tr/mn
Alimentation/Dépollution :
Transmission finale : Boîte de vitesses à 6 rapports, transmission finale par chaîne
Freins AV : Av (étrier à x pistons) 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
Freins AR : arr. (étrier à x pistons) 1 disque Ø 220 mm
Taille pneu AV : 120/70 ZR 17
Taille pneu AR : 190/55 ZR 17
Capacité du réservoir : 17,5 litres
Coloris : Coloris gris, vert acide, noir, replica (option – bleu, blanc, rouge)
Hauteur de selle : 820 mm
Poids : 206,5 kg (avec Race ABS)
Garantie : 36 mois, kilomètres illimitées

Share Button

Comments are closed.