Honda GL1800 Goldwing 2012

admin mai 5, 2014 Commentaires fermés sur Honda GL1800 Goldwing 2012
Share Button

 

Goldwing…laveuse/sécheuse intégrée…sûrement pas !

Je dois avouer que Honda m’a fait perdre mes préjugés sur sa Goldwing après mon essai routier. J’avais toujours vu la Goldwing comme une immense moto lourde et trop équipée pour véritablement avoir du plaisir sur la route. Trop luxueux, trop d’option telle que la radio, système de navigation intégré, air bag…laveuse/sécheuse intégrés…dans les faits, il n’en est rien. Même si la moto demeure un vaisseau à déplacer de 835 lbs, c’est bien en prenant place aux guidons et en essayant de la bouger confortablement assis, que se dévoile son plus grand atout… son centre de gravité…très bas ! Et, c’est une fois la première vitesse engagée que la sensation d’une moto maniable et agile surprendra son conducteur.

La Goldwing, véritable icône chez Honda se place dans une niche à part, premièrement par son moteur de 6 cylindres de 1832 cc étant aussi la première moto à avoir un airbag intégré et par son système de reculons électrique. Ce dernier étant actionné par le bouton du démarreur, une fois la moto démarrée en position neutre. Son moteur électrique est assez puissant pour faire remonter une pente de stationnement intérieur. Absolument nécessaire à cette dévoreuse de grand chemin, car c’est bien ce qu’elle est. Même si elle rit de la circulation urbaine, c’est sur les routes qu’elle peut laisser exprimer son plein potentiel. En 2012, les modifications sont essentiellement esthétiques, une sage évolution du modèle GL 1800 2001, qui avait été retouché en 2006.

 

honda-goldwing-top
Limousine entre toutes, elle se définit par les voyages longues distances, avec son gros gabarit, la Goldwing transporte pilote et passager en tout confort. Sa protection aérodynamique en fait une routière idéale pour ceux qui démarrent leurs saisons tôt au printemps et roulent tard à l’automne. Large et imposante, son carénage peut lui nuire lors des chaudes journées d’été. C’est à son bord que j’ai compris pourquoi les pilotes de Goldwing sont toujours si peu vêtus sur les routes.

Cette année elle se présente en 2 tons, élégante et toujours bien équipée, la Goldwing sait comme briller, sa fourche télescopique de 45 mm à système antiplongé bénéficie d’un système antifriction. Son amortisseur arrière est réglable en pré-charge avec commande électronique. Avec 835 lbs (413 kg) la routière possède un système de frein composé de deux disques à étriers à 3 pistons ABS à l’avant et d’un seul à l’arrière. Le gros 6 cylindres de 1832 cm3 installés sur le châssis à double poutre en aluminium à triple section lui procurent un centre de gravité très bas, d’où sa grande maniabilité. Esthétiquement réussi, son système d’échappement et sont collecteurs sont quasi invisibles, tout comme son arbre de transmission.

honda-goldwing-03Dans le prolongement de son immense réservoir, un nouveau coffre fermant à clef offre encore plus de rangement. La selle du pilote et le fauteuil passager sont chauffants, deux haut-parleurs, deux vide-poches et une connexion interphone complète l’espace « habitable ». Les immenses valises sont à serrure ou commande électrique, particulièrement esthétique dans le prolongement des lignes générales, elles s’affinent par rapport à l’ancienne version abandonnant une rondeur toute automobile. Plus proches du concept Harley, leurs capacités de 150 litres accommodent largement ses occupants. Changement dans le concept, le top case perd ses feux clignotants pour une fin de queue plus standard.

Son poste de pilotage est impressionnant, car à 740 mm, même les petits gabarits pourront la piloter. Les guidons tombent bien en main et la multitude de commodos est facilement accessible. Vous devrez lire attentivement le manuel d’utilisation et une certaine période d’adaptation sera nécessaire avant une complète maîtrise. Une clef codée démarre la bête, de chaque côté, molettes de chauffage de selle et de poignées l’entourent, pendant que les commandes du GPS intégré se retrouvent du côté droit. L’écran numérique bien disposé affiche plusieurs autres informations, dont la fermeture des valises, le réglage de précharge de l’amortisseur, station de radio ou (de naviguer dans votre «play list ») de votre Ipod ou Iphone. Une prise USB se trouve dans la valise supérieure pour un branchement facile et sécuritaire.

La multitude de commandes sur les guidons contrôle les réglages audio de gauche et/ou sur le côté gauche intérieur du carénage. On retrouve les compteurs classiques sous le pare-brise ce dernier est réglable manuellement en hauteur, avec 6 positions,… indigne d’une moto de cette catégorie et de ce prix. L’instrumentation comprend régime moteur, tachymètre, jauge d’essence et température moteur. Des pictogrammes lumineux affichent le bon fonctionnement de l’ABS ou du déploiement de la béquille latérale. Sans oublier, celui de l’activation du « cruise contrôle » et de sa mise en marche. Seul indicateur du rapport engagé est le sigle OD, Over Drive, lors du passage du 5e rapport, encore une fois un peu primaire pour une moto de cette trempe.

honda-goldwing-04Son démarrage se fait en douceur et le 6 cylindres laissent à peine remarquer sa présence une fois la première engagée. Les déplacements à basses vitesses demandent un certain temps d’acclimatation, mais la Goldwing se laisse facilement apprivoiser. En peu de temps et avec peu d’expérience, la Goldwing peut impressionner par sa capacité à prendre l’angle et réaliser de belles manœuvres, digne de plus petites cylindrées. Même si le premier rapport est court, la grosse dame a du «pep » et les accélérations sont dignes de mention, ses 118 ch à 5 500 tr/min sauront rendre jaloux plusieurs sportives, avec le pilote approprié. Avec une visibilité arrière incroyable par ses larges rétroviseurs aux clignotants intégrés, la Gold donne assurance et rassurent par la même occasion. Le sentiment de voir et d’être vue est phénoménal et son confort tout aussi sécurisant. Même si la protection est excellente, l’ajustement manuel du pare-brise doit impérativement être fait à l’arrêt et selon la hauteur du pilote, à défaut d’un retour d’air forcé très inconfortable entre le pilote et son passager.

Peu importe le rapport engagé, les accélérations sont puissantes et la flexibilité de son moteur permet de rouler à bas régime sans à-coups dans la circulation. Pour arrêter la bête en duo et charger, elle demande contrôle et stabilité, la Goldwing pardonne, mais dans une certaine limite, celle admise par son pilote. Les freins sont puissants et l’ABS et son système CBS couplé procurent une facilité déconcertante. Les suspensions sont ferment, mais l’ajustement électronique aide à équilibré la bête, sa transmission par cardan et son moteur souple finalise un comportement routier feutré et paisible.

En conlusion
La Goldwing reste le symbole de la grande routière, son agrément est indéniable et ses performances impressionnent. Malgré son volume audacieux et son poids faramineux, elle demeure un placement sûr par la fiabilité de sa mécanique et le prestige de son passé glorieux. Même si elle commence à faire son âge, quelques options dont le pare-brise électrique et des ajustements suspension plus performants seraient les bienvenues. Chose certaine, elle peut avaler les kilomètres encore plus facilement que vous en êtes capables d’en accepter.

Fiche technique
Moteur : 6 cylindres à plat 4 temps, 12 soupapes et simple arbre à cames, refroidit liquide
Cylindrée : 1 832 cc
Alésage et course : 74 x 71 mm
Taux de compression : 9,8 : 1
Couple : 167 Nm à 4 000 mn
Alimentation : Injection électronique PGM-FI avec starter automatique
Puissance : 118,3 ch à 5 500 min
Boîte : 5 rapports + marche arrière
Entraînement finale : Par arbre
Embrayage : Multidisque en bain d’huile
Cadre : Double poutre aluminium triple section
suspension avant : Fourche télesc. de 45 mm avec système antiplongée. Débattement 140 mm
suspension arrière : Amortisseur Pro-Link Pro-Arm avec réglage de la pré- charge à commande électronique, Débattement 105 mm
Freins AV : Double disque flottant ø 296 x 4,5 mm avec étriers combinés 3 pistons, ABS et plaquettes métal fritté
Freins AR : Simple disque ventilé ø 316 x 11 mm avec étrier combinés 3 pistons, ABS et plaquettes métal fritté
Taille pneu AV : 130/70-R18
Taille pneu AR : 180/60-R16
Capacité du réservoir : 25 litres
Coloris :
Longueur : 2639 mm
Hauteur de selle : 740 mm
Garde au sol : 125 mm
Angle de chasse : 29 ° 15 ‘
Empattement : 1 692 mm
Poids : 413 kg tous pleins faits / 421 kg pour la version Airbag

Share Button

Comments are closed.