Kawasaki ZX6R 636 ABS 2013

admin mai 5, 2014 Commentaires fermés sur Kawasaki ZX6R 636 ABS 2013
Share Button

 

Une ZX-6R plus civilisée

kawasaki-ZX6R-02Rien de plus pénible que de tenter de rouler plus de 250 km sans arrêt sur une sportive. Plus jeunes et plus impétueux, nous l’avons tous fait. Mais avec l’âge et une passagère rien de plus faux. Depuis plusieurs années, les motos sportives se sont radicalisées, plus performantes, plus incisives et musclées chaque année. Elles demeurent des motos principalement vouées à la piste et très peu axées au quotidien. Kawasaki avait déjà lancé l’idée en 2002 et produite jusqu’en 2007, la ZX6R 636, une déclinaison de la ZX6-R, plus adapté à la route. La firme nippone avait en 2007 mis la 636 sur la glace afin de se concentrer sur le programme sportif de la ZX6- R et s’imposer en super sport. Objectif atteint avec deux titres mondiaux et un championnat de France.

Avec ses 37 cc supplémentaires et quelques ajustement stratégique, la 636 revient, mais cette fois technologiquement plus avancée. La liste des modifications moteurs ne se résume pas qu’à une simple augmentation de la course de 2,6 mm, mais aussi de l’admission d’air, son système d’injection et de la transmission. De même la partie cycle et son cadre périmétrique en aluminium avec son bras oscillant sont dérivés directement de la ZX-10. De plus, les suspensions ont été complètement redessinées, ainsi que le système de freinage composé d’étriers monoblocs Nissin à fixation radiale. Ajoutez-y un système d’aide au pilotage électronique avec un choix de cartographies au guidon, dont l’anti patinage réglable et déconnectable, un ABS (en option), sans oublier un nouveau carénage complètement redessiné.

À un cheveu du look de la ZX-10R, ses lignes sont fluides et agressives, anguleuse et parfaitement réussie. Seule la queue aurait pu bénéficier d’un look plus aérien et d’un design plus affiné. Son feu arrière dérivé de la Z800, affiche un double « Z », tout de même assez réussi. Durites et câbles électriques camouflés, la moto présente une finition fort bien réussie. Avec un réservoir de 17 litres, son aspect semble plus massif par l’apport du volume de la boîte à air qui gagne près de 0,5 litre. Sa fourche inversée Showa de 41 mm aux fourreaux dorés est réglable en précontrainte à gauche et en détente et compression à droite.

kawasaki-ZX6R-06C’est bien en prenant place aux guidons que l’on peut remarquer la différence. Plus confortable que la ZX-6R ou une R6, la moto est plus souple sur la suspension arrière. Avec un angle de chasse plus fermé d’un demi-degré, la moto paraît plus facile de prise en main. Chaussé sur des pneumatiques Bridgestone S20 de 120 mm à l’avant et de 180 mm à l’arrière, la balade ne peut qu’être, que plus intéressante. Dès les premiers tours de roue, on sent la moto prendre vie rapidement. Avec un couple important de 71 Nm à 11 500 tr/min, elle accepte facilement de descendre sous les 7 000 tr/min et de reprendre sur un filet de gaz, de façon très linéaire et très stable.

Sans contredit plus amicale que sa sœur ZX6-R, les accélérations sont franches et le couple plus présent entre 4 000 et 7 000 tr/min. C’est près de la zone rouge que le couple maxi est atteint soit près de 137 ch à 16 500 tr/min. Plus routière-sportive que la ZX6-R, la 636 avec son système KTRC pour Kawasaki Traction Control permet de rouler en douceur, avec la possibilité d’augmenter le rythme sans concession avec assurance et sécurité. Le système peut être calibré en trois modes différents, voire déconnectés complètement. Il permet d’éviter les dérobades inattendues et d’ajuster les compétences du pilote à ses envies ou aux conditions routières.

kawasaki-ZX6R-05La ZX-6R 636 adopte aussi un système antidribble FCC, de mêmes conceptions que celui tester sur la Ninja 300. Son système de freinage monobloc Nissin est plus léger de 45 gr. chacun, il est associé à des disques doubles à pétales semi-flottants de 310 mm (x 5 mm épaisseur) et deux étriers monobloc Nissin à 4 pistons opposés et montage radial. À l’arrière son simple disque en pétales de 220 mm (x 5 mm épaisseur) à étrier Nissin demeure à simple piston en aluminium.

Comme sur la ZX-10R, la ZX-6R 636 offre en option un ABS développé avec Bosch nommé KIBS (Kawasaki Intelligent anti-lock Brake System), deux choix de cartographies au guidon (Low Power avec 80% de la puissance et Full Power avec 100%) sont offerts. Par certains capteurs l’ABS, compare la vitesse de rotation des roues et la pression soumise aux étriers. L’ordinateur embarqué analyse les données et s’assure et modifie la conduite en fonction de ses données. De l’autre côté, le système KIBS prend en compte l’ouverture des gaz, la position de l’embrayage et du rapport engagé et fait la distinction entre un freinage normal et d’urgence.

kawasaki-ZX6R-03En conclusion
Remise à neuf pour 2013, la ZX6-R 636 peut être décrite comme la moto la plus technologiquement avancée en 600 cc, grâce à son système électronique, et peut aspirer jouer dans la catégorie devant la MV Agusta F3. Moins radicale que la ZX6-R et plus sportive-routière, elle demeure dans la catégorie supersportive. Même si Honda a été les premiers à intégrer l’ABS à une moto de 600 cc, la 636 est maintenant bien loin de ses concurrentes. Complètement paramétrable, elle est le signe évident d’une tendance aux aides électroniques de pilotage. Plus apte à pardonner les erreurs, la 636 devient la moto idéale comme première approche dans la gamme des supersportives. Elle saura mettre en confiance les pilotes ayant peu d’expérience et saura satisfaire les plus exigeants sur la route comme sur la piste.

Spécifications
Moteur: 4 cylindres en ligne, 4-temps à refroidissement liquide
Cylindrée: 636 cc
Alésage x course: 67,0 x 45.1 mm
Puissance: 131 ch à 13 500 tr/mn (137 avec Ram Air )
Couple: 71 Nm à 11 500 tr/mn
Taux de compression: 12,9:1
Alimentation: Injection : 4 x Ø 38 mm (Keihin)
Transmission: Embrayage Multidisque en bain d’huile, avec dispositif anti-dribble FCC
Boîte de vitesses: 6 rapports
Transmission finale: Par chaîne
Partie cycle
Cadre: Périmétrique en aluminium embouti
Suspension Av: Inversée Showa de 41 mm. Réglage en compression, détente et précharge
Suspension Ar: Système Uni-Trak à biellette avec mono-amortisseur à gaz. Réglage en compression, détente (25 positions) et précharge
Frein Av: Double disque en pétales semi-flottant de 310 mm (x 5 mm épaisseur). Deux étriers monobloc Nissin à 4 pistons opposés et montage radial
Frein Ar: Simple disque en pétales de 220 mm (x 5 mm épaisseur). Etrier Nissin simple piston en aluminium
Pneu Av: 120/70ZR17M/C (Bridgestone S20 d’origine)
Pneu Ar: 180/55ZR17M/C (Bridgestone S20 d’origine)
Dimensions
Longueur: 2085 mm
Largeur: 705 mm
Garde au sol: 130 mm
Angle de châsse: 23,5° / 101 mm
Empattement: 1365 mm
Hauteur de selle: 830 mm
Réservoir essence: 17 litres
Poids: 192 kg (194 avec ABS)
Instrumentation: Compte-tours analogique + fenêtre digitale avec compteur de vitesse, totaliseur kilométrique, deux totaliseurs partiels, montre, consommation moyenne et instantanée, témoin de niveau d’anti-patinage et de la carto sélectionnée, rapport engagé, température du liquide de refroidissement, témoin de passage en réserve.
Principales options: Amortisseur de direction Öhlins, bulle haute, patins de protection moteur, fourche et châssis, capot de selle
Coloris: Vert « Lime Green » ou noir et blanc « Flat White / flat Ebony »

Share Button

Comments are closed.