BMW C600 Sport 2014

admin juin 17, 2014 Commentaires fermés sur BMW C600 Sport 2014

Méconnaissance et préjugés !

L’Amérique en général ne porte que peu ou pas d’intérêt pour la gamme des scooters, qu’ils soient japonais ou européens. Les scooters, chez-nous y compris ne font pas partie des mentalités de la grande famille moto et leurs utilisateurs encore moins considérés comme des motards. Et pourtant, avec l’apparition des maxi-scooters de 500 cc et plus, les mentalités auraient dû changer. Il est vrai que chez nous les distances sont souvent plus grandes entre les villes et que nos autoroutes sont surchargées de poids lourds. Comme si il n'y avait pas de circulation en Europe! Tout de même, pourquoi cette perception des motards rencontrés demeure-t-elle aussi négative.

Normalement sur une moto conventionnelle, les salutations entre motards rencontrés sur les routes sont naturelles et automatiques. Les doigts se lèvent, un petit geste de la main, un signe de salutation et de respect mutuel. Rouler en maxi-scooter donne plus l’impression d’être un paria exclu de la communauté. Je ne ferai pas le procès ou défendre la cause des scooters ici, mais il faut bien se rendre à l’évidence qu’aujourd’hui un scooter est le moyen de transport à deux roues le plus économique qui soit. Avec des performances dignes de certaines motos plus sportives. Le scooter peut prendre la place qu’il lui revient sur nos routes et dans les mentalités.

Je me suis bien amusé durant l’essai du BMW C600 Sport. Amusé souvent aux dépens de motocyclistes aguerries, les dépassant à près de 120 km/h dans la voie de gauche. Voir leurs yeux s’écarquiller à mon passage valait une fortune. Un certain GSXR-600 en est assurément resté marqué à vie, sa passagère le sourire aux lèvres me regardait avec stupeur lorsque je les ai suivis dans une accélération digne de mention. J’ai tenu le rythme sur près de 10 km avant de laisser allez, m’inquiétant pour un radar possible non loin.

Car le BMW C600 Sport peut facilement maintenir un rythme endiablé, son seul défaut sera peut-être une accélération moins spectaculaire qu’une sportive, mais les vitesses maintenues seront très semblables.

Pour maintenir se rythme, le BMW C600 Sport possède un bicylindre de 647 cc de 60 ch. Sa transmission finale par chaîne est montée dans un carter étanche. Équipé de série d’un système de freinage ABS, le BMW C600 Sport allie puissance et sécurité. Pare-brise ajustable sur trois niveaux par deux molettes de par et d’autres de la console, son aérodynamisme est optimale pour sa catégorie. Un coupe moteur et un frein de stationnement sont associés à la béquille latérale. Le dispositif bloque la roue arrière au moyen d'un étrier dédié sur le disque de frein, aussi appliqué lors du déploiement de son coffre à espace modulable à l’arrière.

Le C600 malgré ses 249 kg se lève facilement grâce à son centre de gravité bas, un doigt sur le démarreur fait vrombir le bicylindre dans une sonorité plutôt agréable. Son ergonomie est bonne comme souvent tout produit BMW. Les mains tombent bien sur les guidons et rejoignent les leviers de freins et les commandes de clignotants. Les commodos de poignées et selle chauffante pilote sont facilement accessibles sur le guidon droit, pendant que le bouton « info » et la commande du compteur journalier « trip » se trouvent sur le guidon gauche en compagnie des clignotants d’urgence et du bouton des phares. Les leviers de freins réglables permettent encore plus de confort.

Avec un rayon de braquage très court, son déplacement à baisse vitesse se fait sans effort, malgré son poids élevé. Sa direction très neutre est aussi précise qu’aisée avec un angle de fourche de 64,6°. Même à haute vitesse le C600 Sport est irréprochablement stable, sa tenue de route exemplaire peut faire pâlir certaines routières ou sportives.

Son instrumentation et son ordinateur de bord est complets et comprend, une horloge, une jauge de carburant et un compte tours gradué, la consommation moyenne et la température extérieure, l’autonomie restante en plus de la date du jour. En option, l’indicateur de pression des pneus RDC est aussi disponible. Cette option vient avec les poignées et selles chauffantes, ainsi que les clignotants et feux diurnes à LED.

L’indicateur de vitesse analogique indique une vitesse de 180 km/h. Sur piste, je peux vous confirmer une vitesse atteinte de 160km/h à près de 7 000 tr/min, la zone rouge étant près de 9 000 tr/min. On trouve également sur le C600 Sport deux vide-poches dont celui de gauche est verrouillable, lorsque la direction est en position bloquée. Ce dernier comprend une prise 12V où l’on peut brancher un GPS ou un téléphone. Un espace modulable sous la selle appelée « Flex Case » une exclusivité BMW (breveté mondialement) permet de doubler la capacité de bagage lorsque le scooter est arrêté. Un bouton à glissoir permet d’abaisser un volet rigide maintenu par un solide soufflet étanche renforcé de Kevlar. L’espace ainsi dégagé permet le rangement de deux casques intégraux. Un système de sécurité empêche même de démarrer le scooter si le volet n’est pas rentré.

Sa selle située à 810 mm est large et confortable. Il est facile de mettre les pieds au sol, les personnes de petite taille prendront l’habitude de s’assoir sur le bout de la selle lors d’arrêt fréquent. Son plancher haut et large en raison de son bicylindre permet de bien placer les pieds et de changer de la position haute ou basse sans tracas.

Les départs ne sont naturellement pas foudroyants, mais le béhème tire fort de façon très linéaire, sans surprise ou désagrément. Le couple de 6,6 mkg à 6 000 tr/min permet des accélérations franches sans être titanesque. Les reprises 100 – 120 km/h sont vigoureuses et suffisamment convaincante pour doubler sans crainte de manquer de "jus".

Terriblement agile le C600 en donne beaucoup pour un scooter. Sur routes sinueuses son train avant, grâce à sa fourche inversée de 40 mm, demeure stable et prévisible. Irréprochable de précision, il permet des figures aussi performantes que plusieurs sportives, sa garde au sol très haute en fait un adversaire de taille sur circuit tortueux. 

Son réservoir de 16 litres permet des escapades de longue durée, avec une autonomie de plus de 300 kilomètres testés à une vitesse de 120 km/h à deux passagers. Lors de notre essai, sous 1h30 de pluie, nous avons eu l’occasion de mettre en marche les poignées chauffantes et les deux selles chauffantes indépendantes pour plus de confort et d’agréments. Mission accomplie pour le C600 Sport. Aux finales, seul plus de rangement aurait été nécessaire. Son plus grand défaut peut-être, le bec du réservoir à essence sous le siège, trop petit et pas assez profond. Le remplissage demande une bonne vigilance afin de ne pas faire déborder le réservoir où éclabousser d’essence le plancher du scooter, et vos bottes.

En conclusion
Le scooter BMW C600 Sport est le scooter du moment dans la gamme des 650 cc. Seul son jumeau GT ou le Burgman 650 peut aspirer lui enlever quelque point côté routier. Plus urbain dans son approche, il demeure l’un des scooters des plus performants et agiles par ses dimensions, son système ABS de série et sa capacité de chargement. Il saura vous amener au travail quotidiennement et par monts et vallées la fin de semaine venue, si le cœur vous en dit! Et personnellement, je saluerai les motards à scooter à l’avenir ! ; )

Fiche technique BMW C 600 Sport
Moteur
TypeBicylindre en ligne à 4 temps refroidi par eau, quatre soupapes par cylindre, deux arbres à cames en tête, graissage à carter sec
Alésage x course79 mm x 66 mm
Cylindrée647 cm³
Puissance nominale44 kW (60 ch) à 7500 tr/mn
Couple max.66 Nm à 6000 tr/mn
Taux de compression11,6 / 1
Gestion moteurInjection électronique, gestion moteur électronique (BMSE)
DépollutionPot catalytique trifonctionnel piloté, norme antipollution Euro 4
Performances / Consommations
Vitesse maximale (sur circuit)175 km/h
Consommation de carburant en l/100 km à une vitesse constante de 90 km/h4,4 l
Consommation de carburant en l/100 km à une vitesse constante de 120 km/h5,6 l

Type de carburantSupercarurant sans plomb, indice d'octane 95 (RON) mini.
Equipement électrique
AlternateurTriphasé 588 W
Batterie12 V / 12 Ah, exempte d‘entretien
Transmission
EmbrayageCentrifuge à sec radial
Boîte de vitessesÀ variation continue CVT avec entraînement par courroie
TransmissionChaîne en bain d’huile
Partie cycle / Freins
CadreConstruction en tubes d’acier avec unité en aluminium coulé sous pression
Guidage de la roue avant / SuspensionFourche inversée ø 40 mm
Guidage de la roue arrière / SuspensionMonobras oscillant
Débattement avant / arrière115 mm / 115 mm
Empattement1591 mm
Chasse92 mm
Angle de tête de fourche

64,6°

RouesEn aluminium coulé
Jante, avant3,50 x 15"
Jante, arrière4,50 x 15"
Pneu, avant120/70 ZR 15
Pneu, arrière160/60 ZR 15
Freins, avantDouble disque, ø 270 mm, 2 étriers flottants à 2 pistons
Freins, arrièreMonodisque, ø 270 mm, étrier flottant à 2 pistons
ABSDe série : BMW Motorrad ABS
Dimensions / Poids
Longueur2155 mm
Largeur (rétroviseurs compris)877 mm
Hauteur (hors rétroviseurs)1378 mm
Hauteur de selle à vide810 mm
Arcade entrejambe (à vide)1770 mm
Poids à vide en ordre de marche (tous pleins faits) 1249 kg
Poids à sec 2237 kg
Poids total maximum autorisé

445 kg

Charge utile (avec équipement de série)196 kg
Capacité utile du réservoir16,0 l
Réserve4,0 l

Comments are closed.