Kawasaki Ninja 1000 2014

admin juillet 7, 2014 Commentaires fermés sur Kawasaki Ninja 1000 2014

Après 30 ans de Ninja sur nos routes, Kawasaki renouvelle son coup de maître avec la nouvelle Ninja 1000 ABS. Aussi légendaire et prestigieux, la Ninja marque encore son époque. Même si elle ressemble un peu à celle de l’année dernière, la Ninja 1000 2014 a tout de même subi quelques modifications subtiles, mais fort appréciables. En prime, de nouvelles sacoches redessinées en option et l’ajout d’aides à la conduite électronique. De plus son freinage a été amélioré avec ABS et ses suspensions revues, la Ninja 1000 ABS en donne beaucoup pour sa catégorie.

Concept des plus polyvalents, la Ninja n’a que peu de rivales. Son moteur de 1043 cm3 développe près de 138 ch à 9 100 tr/min et un couple de 95 Nm à 7 500 tr/min. Grâce aux réglages revus du moteur, la Ninja 1000 propulse avec force et conviction. Le moteur répond instantanément et délivre sa puissance dès le mi-régime. Son 4 cylindres entonne le baryton distinctif de la marque, hurlant sa puissance jusqu’à la zone rouge du compteur. Maintenant bardé d’électroniques, le système permet au pilote de changer à loisir le caractère du moteur, le KTRC à 3 modes est le système de gestion du moteur le plus avancé de Kawasaki. Le système combine à la fois le KTRC à 1 mode et le S-KTRC. Le KTRC à 1 mode évite à la roue arrière de patiner tandis que le S-KTRC permet de garder une motricité maximale en conduite sportive.

Le commutateur monté sur le commodo gauche est facile d’accès, car il permet de sélectionner instantanément l’un des 3 modes, même en roulant. Les modes 1 et 2 permettent de maintenir une traction optimale en sortie de virage, comme le S-KTRC. Programmés pour la conduite sportive, ils permettent une forte accélération en sortie de courbe et maximisent la motricité de la roue arrière. Les modes 1 et 2 diffèrent dans leurs interventions. Le mode 1, prévu pour des conditions sèches et une forte adhérence, maintient un taux idéal afin d’assurer une traction optimale. Le mode 3 fonctionne comme le KTRC à 1 mode, en réduisant la puissance pour redonner de l’adhérence à la roue arrière lorsqu’une amorce de patinage est détectée. Il est idéal pour les conditions glissantes ou sur route mouillée.

Les différents modes de puissances permettent au pilote de choisir facilement entre les modes "Pleine puissance" et "Puissance limitée".  Alors que le mode "Pleine puissance" délivre la puissance maximale de la machine, le mode "Puissance limitée" délivre une puissance comprise entre 75 et 80% du mode "Pleine puissance". La réponse des gaz est aussi modulée en mode "Puissance limitée". En conditions de roulage urbaines ou pluvieuses, le pilote peut choisir le mode "Puissance limitée" tandis qu'en conduite sportive, il peut sélectionner le mode "Pleine puissance". Ce système, qui est disponible sur la ZZR1400, la Versys 1000 et sur d'autres modèles clés chez Kawasaki, peut être combiné avec le contrôle de traction Kawasaki KTRC à 3 modes (+ OFF). Cette alliance de technologie offre un total de huit combinaisons possibles (le KTRC en mode 1/2/3 + OFF et la puissance en mode pleine / limitée pour répondre à la majeure partie des situations rencontrées. Par exemple, un pilote expérimenté roulant sur un rythme sportif et sur une chaussée sèche pourrait sélectionner le mode "Pleine puissance" et le KTRC en mode 1. Sur une surface mouillée ou glissante, la sélection du mode "Puissance limitée" et le KTRC en mode 3 éviteraient que la roue arrière ne patine et la réponse plus douce de l’accélérateur permettrait de rouler dans des conditions de sécurité optimales.

Sportives de dernières générations la Ninja est équipé de corps de papillons de plus gros diamètre, favorisant ainsi le remplissage des cylindres à haut régime résultant d’une puissance moteur accrue. Cette architecture cependant défavorise le fonctionnement à faible régime qui nécessiterait normalement un corps de papillons de diamètre moins important. L'utilisation de papillons secondaires pilotés par l’ordinateur de bord permet de réduire artificiellement la section de passage des corps de papillons et optimiser le remplissage des cylindres, peu importe le régime moteur. Résultat, un comportement moteur à la fois souple et exploitable.

En utilisant une électronique de gestion du moteur de haute précision, Kawasaki atteint un très haut niveau de rendement du carburant. La consommation est grandement influencée par l’ouverture des gaz et le rapport engagé. Le système surveille en permanence la consommation de carburant, quels que soient la vitesse du véhicule et le régime moteur. Lorsque le rendement du carburant est optimal, une marque "ECO" apparaît sur l'écran LCD du tableau de bord. En continuant à rouler à ce rythme, l’indicateur "ECO" demeure allumé et, par extension, la consommation de carburant en sera réduite. Bien que la vitesse et le régime du moteur puissent varier en fonction des modèles, les conditions d’apparition de ce témoin lumineux peuvent interpeller le pilote et ainsi l'inciter à reproduire les conditions de faible consommation. C’est un moyen pratique d'augmenter l’autonomie.
Côté suspension, la Ninja 1000 ABS est pourvu d’une fourche de 41 mm disposant d’un réglage progressif en compression et en détente et en précontrainte. Les différents réglages permettent une meilleure prise en main et assurent un confort pour le pilote et son passager en tout temps. La suspension arrière de son côté donne d'excellentes performances tout en contribuant à la centralisation des masses. Son ressort plus raide ainsi que des paramètres révisés contribuent à une tenue de route plus précise. Une molette sous la selle permet le réglage de la précontrainte et facilite la configuration de la moto pour les balades avec passager et bagages.

Essentiel sur une routière sportive, les sacoches intégrées rigides sont optionnelles. Idéales pour de petites ou longues virées, elles sont dotées du nouveau système de fixation et sont particulièrement bien intégrées à la moto. Sans dénaturer le look sportif de la Ninja, les sacoches de couleurs assorties peuvent être retirées en quelques secondes pour un look encore plus sportif. Le passager bénéficie de nouvelles poignées en aluminium ergonomiques faciles à saisir, presque fondues dans la silhouette de la Ninja.

Les jantes d’inspiration sportives à six branches réduisent les masses non suspendues, et comprend trois disques en pétales. Dont deux disques à pétales semi-flottants de 300 mm à l’avant et un disque à pétales de 250 mm à l’arrière. À l’avant les étriers opposés à 4 pistons sont montés radialement, l’étrier arrière reste à un piston. Les lignes de la Ninja 1000 sont simplement splendides, son carénage intégral reste une bonne indication quant à son potentiel sportif. Alliant à la fois audace et subtilité, son design ne peut laisser personne indifférent. Offrant de bonnes protections contre les éléments, sa position de conduite ergonomique relativement droite assure une maîtrise et un confort idéal. D’ailleurs le triangle guidon/selle/repose-pieds est globalement identique à celui de la Z1000, à l’exception des guidons rapprochés de 10 mm.

Sa bulle ajustable à trois positions, s’ajuste manuellement en appuyant sur la clé de verrouillage située sous le tableau de bord. Une simple pression du doigt permet d’ajuster la hauteur de la bulle en fonction du parcours et du rythme choisis. Les lignes aérodynamique et de ses écopes situées à l’avant des flancs du carénage permettent un rendement accru du moteur évitant ainsi le réchauffement de l’air admis. Finalement, le réservoir de 19 litres permet une autonomie appréciable et sa forme affinée vers l’arrière favorise une position et une prise confortables aux genoux

En conclusion
La Ninja 1000 ABS est la moto la plus polyvalente sur le marché des routières-sportives de moins de 14 000.00 $. Plus attrayante qu’une VFR800, côté performance et prix, presque aussi bonne routière qu’une FJR, moins le poids et la facture. La Ninja reste dans un créneau unique où elle se permet de jouer  dans la cour des grandes avec un atout en main unique, celle d’être la plus polyvalente et la plus joueuse sur routes sinueuses d’entre toutes pour bien moins de dollars à débourser. Lignes et look unique, motorisation magique assistée d’un système de freinage ABS et d’aide électronique… comment dire non!

Spécifications
Type : 4 temps, 4 cylindres en ligne
Cylindrée : 1 043 cm3
Alésage et course : 77,0 x 56,0 mm
Taux de compression : 11,8:1
Système de soupapes : DACT, 16 soupapes (4 soupapes par cylindre)
Système d'alimentation : Injection numérique avec 4 corps de papillons secondaires ovales
Allumage : Numérique
Refroidissement : Refroidi par liquide
Lubrification : Lubrification forcée, carter humide

FREINS
Avant: Deux disques à pétales semi-flottants de 300 mm
Avant: Étriers opposés à 4 pistons montés radialement
Arrière: Un disque à pétales de 250 mm
Arrière: Étrier à un piston

DIMENSIONS
Longueur hors tout : 2 105 mm (82,9 po)
Largeur hors tout : 790 mm (31,2 po)
Hauteur hors tout : 1 230 mm
Empattement : 1 445 mm (56,9 po)
Garde au sol : 135 mm (5,3 po)
Hauteur de la selle : 820 mm (32,3 po)
Poids en état de marche : 231 kg
Capacité du réservoir de carburant : 19 litres (4,2 gal)

GROUPE MOTOPROPULSEUR
Boîte : 6 vitesses, repère positif du point mort
Entraînement final  Chaîne scellée
Embrayage : Baigné, disques multiples, manuel

CADRE
Type : Aluminium, deux tubes
Débattement des roues: avant 120 mm (4,7 po)
Débattement des roues: arrière 138 mm (5,4 po)
Pneu : avant 120/70-ZR17
Pneu : arrière 190/50-ZR17
Angle de chasse : 24,5°
Chasse : 102 mm (4,0 po)
Angle de direction (gauche/droite) : 31° / 31°

PERFORMANCE
Puissance maximale : 101,5 kW {138 PS} à 9 600 rpm
Couple maximal : 110 N.m {11,2 kgf.m} à 7 800 rpm

SUSPENSION
Suspension avant : Fourche inversée de 41 mm, amortissement de la compression progressif, amortissement de la détente de contrainte du ressort réglable
Suspension arrière : Amortisseur unique à gaz à tringlerie arrière horizontale, avec réglage progressif de la détente, contrainte du ressort réglable

Comments are closed.