Yamaha Stratoliner Deluxe 2014

admin mai 5, 2014 Commentaires fermés sur Yamaha Stratoliner Deluxe 2014
Share Button

 

Curieusement la Stratoliner Deluxe existe depuis quelque temps ici en Amérique, mais ne sera disponible en Europe qu’à partir de l’année courante. Son puissant bicylindre en V à 48° affiche 1 854 cm3 à longue course avec 4 soupapes par têtes de cylindre refroidi par air, il déborde de couple et permet des accélérations foudroyantes pour sa catégorie. Équipé de splendides sacoches rigides de couleurs assorties à la moto et d’une protection aérodynamique équivalente à une Street Glide Spécial. La comparaison de style est plutôt évidente.

stratoliner-05Comme cette dernière, la Stratoliner Deluxe est dotée d’un système de navigation GPS. Celui-ci, un Garmin zumo 665 est particulièrement mal placé à l’intérieur du tableau de bord, juste au-dessus de la clé de contact, soutenu par une attache pliable vers le haut. Une fois replié vers le haut, le GPS n’est pratiquement pas visible et l’accès à la clé de contact facile. Une fois dépliée, impossible de voir ou de rejoindre la clé de contact, peut-être les ingénieurs de Yamaha ont-ils pensé que la solution était brillante. Personnellement, je n’ai pas apprécié la manœuvre de plié/déplié entre les guidons. Un système intégré, tel que Harley et BMW l’offre aurait pu être plus intéressant à mon sens.

Mais cela n’enlève rien à la moto côté motorisation et son côté cruiser. Le gros cube gagne un nouvel embrayage à glissement assisté, réduisant l’effort à la poignée de 20%, ce qui réduit la fatigue dans la main et améliore le confort du pilote. Cet embrayage bénéficie également d’un limiteur de glissement et aide à réduire l’effet du freinage moteur lors des rétrogradations. Résultat, des rétrogradations plus en douceur et un agrément de conduite maximisé. Un maître-cylindre hydraulique actionne l’embrayage plutôt qu’un câble. Cet embrayage hydraulique ne nécessite que peu d’entretien.

 

stratoliner-04

Imposant par sa taille, le Stratoliner Deluxe n’en est pas moins maniable avec son centre de gravité bas, comme tout cruiser qui se respecte. Sa fourche rigide de 46 mm permet un débattement de la roue de 130 mm, offrant une tenue de route stable et un confort appréciable. Son bras oscillant en alu moulé sous pression à écoulement contrôlé permet une grande rigidité et assure une stabilité et une maniabilité accrue. Les pièces issues du moulage sous pression à écoulement contrôlé sont à la fois résistantes et légères et agrémente le look et le style de la Stratoliner.

stratoliner-06Sa suspension arrière à tringle disposant d’un amortisseur à précontrainte réglable lui confère un confort et une tenue de route remarquable. Son amortisseur dissimulé à l’horizontale sous le moteur pour abaisser le centre de gravité lui permet d’afficher un look « Hardtail ». Deux freins à disques flottants de 298 mm serrés par des étriers à 4 pistons procurent un freinage sûr. Un énorme disque de 320 mm à piston unique à l’arrière monté sur le bras oscillant assure le freinage arrière. Par souci de poids et pour rehausser la maniabilité de la bête des jantes polies en alu coulé à 12 rayons de 18 po à l’avant et de 17 po à l’arrière sont chaussées de pneus à carcasse radiale sans chambre à air, procurant une traction excellente et une douceur de conduite irréprochable.

Le Stratoliner Deluxe possède une boîte de vitesses à 5 rapports, un sélecteur de vitesse talon-pointe en deux pièces, qui ajoute à la polyvalence par ses ajustements indépendants de l’une ou l’autre en fonction des dimensions des pieds du pilote. Les sacoches latérales rigides offrent plus d’espace que sur la Street Glide, mais encore pas assez selon moi, mes critères demeurent toujours les mêmes, soit suffisamment de place pour un casque intégral.

En conclusion
Un tableau de bord dont les plastiques et l’assemblage ne font pas aussi bonne impression que la motorisation. Comme je le signalais plus haut, le GPS est selon moi, mal placé et la finition du tableau de bord, dont les dimensions du vide-poche minuscule, me semble insuffisante. La qualité des plastiques et son ergonomie me semblent pas aussi bien pensées par les ingénieurs. Il renferme toutefois deux haut-parleurs jumelés à la chaîne audio prévue pour iPod et iPhone. Presque entre deux chaises le Stratoliner Deluxe offre une belle motorisation, un look général très bien, mais me laisse un peu sur ma faim côté finition dans une gamme très compétitive.

Spécifications
Moteur bicylindre en V à 48°, 8 soupapes en tête, refroidi par air, IEC
Refroidissement air
Cylindrée 1 854 cm³
Couple maxi 17 kg-m à 2 250 tr/min
Alimentation IEC Mikuni à deux corps d’admission de 43 mm croisés
Alésage et course 100 x 118 mm
Transmission
Boîte de vitesses 5 rapports
Transmission finale par courroie
Partie cycle
Cadre double berceau en alu coulé
Suspension avant fourche de 46 mm
Suspension arrière Monocross à tringle réglable
Frein Av deux disques de 298 mm / étriers à 4 pistons
Frein Ar disque de 320 mm / étrier à 1 piston
Pneu avant 130/70R18
Pneu Ar 190/60R17
Dimensions
Longueur 2 580 mm
Empattement 1 715 mm
Hauteur de selle 705 mm
Réservoir essence 17 litres
État de marche 369 kg (813 lb)
Coloris rouge cocktail

Share Button

Comments are closed.