Essai BMW R1200RS

admin août 19, 2015 Commentaires fermés sur Essai BMW R1200RS
Essai BMW R1200RS
Share Button

Après avoir fait l’essai de la R1200R (voir le reportage du 15 juillet dernier), l’essai de la R1200RS me semblait presque du déjà vue. Mais, il n’en est rien. La R1200RS est bel et bien une déclinaison de la R avec quelques détails intéressants après analyse. Du point de vue purement mécanique une seule modification entre les deux modèles est notable, l’axe de roue avant est très légèrement avancé sur la RS, afin de modifier la chasse et l’empattement et ainsi la rendre un peu moins vive, mais tout aussi maniable et confortable en condition urbaine et routière.

De ce fait, la distance entre les deux roues a augmenté de 15 mm sur la RS et son angle de chasse à été réduit de 10,8 mm. Soit un empattement de 1 530 mm, tandis que la chasse dont l’angle est demeuré à 27,7° affiche 114,8 mm en comparaison à 125,6 sur la R. Du reste, le moteur, la transmission, les freins, les suspensions et le cadre ainsi que le réservoir et la boucle arrière demeurent identiques.

Empruntant le look de la S1000RR avec ses phares asymétrique, la RS est dotée d’un demi-carénage fort réussi. Son pare-brise escamotable à deux positions manuellement est efficace, cependant les plus grands d’entre nous souffriront possiblement de sa faible hauteur. Le haut de la tête et les épaules ressentent les turbulences à l’occasion, mais rien de bien dramatique.

Très populaire à une certaine époque, la RS est disparue du marché. La dernière version ST du moment avait attiré peu d’élus. Les amateurs la jugeant trop gentille et le look de son carénage et de son phare vertical n’avaient pas fait fureur.

Deux variantes sont offertes, l’une plus sportive de couleur blanche et bleu et l’autre plus classique de couleur noir et grise. La version sport diffère aussi par son équipement. Celle-ci intègre les trois packs de gestion électronique Road, Dynamic et Touring et le système Keyless. Notre modèle gris et noir ne comportait que la gestion électronique Road et Dynamic, mais proposait le système Keyless… suffit de choisir le pack d’option désiré lors de votre achat.

Comme sur la R1200R la RS offre une position de conduite confortable, les bras tendus vers l’avant sans pression sur les poignets. La position du pare-brise est ajustable sur deux positions et la manœuvre peut se faire en roulant ou à l’arrêt, une fois la technique bien assimilée. BMW recommande toutefois de faire la manœuvre à l’arrêt. La selle est basse et l’entrejambe suffisamment étroit pour permettre de bien mettre les pieds au sol. Les repose-pieds bien placés sous le pilote. Ils donnent une position plus sportive sans gêner les genoux encastrés dans l’espace désigné du réservoir.

Comme toutes les nouvelles R, différentes hauteurs de selle sont disponibles . La selle d’origine est située à 820 mm et une extrabasse à 760 mm, les selles de 790, et 840 mm sont aussi en option.

Comme la R la R1200RS est équipée d’une instrumentation numérique très complète. Son instrumentation numérique affiche une horloge, le niveau de carburant, les consommations moyennes et instantanées, la température extérieure et notre modèle l’indicateur de pression des pneus (en option). Naturellement, la sélection des modes de gestion électronique moteur et suspension demeure affichée en tout temps et interchangeable à l’arrêt par le commodo de gauche. Un GPS s’installe sur un support bien adapté, ce dernier peut être barré sur la moto avec l’aide d’une clé intégrée au porte-clés électronique.

La R1200RS puise sa puissance des 125 ch fournis par son moteur boxer 4 temps à 2 cylindres à plat refroidis air/liquide, à deux arbres à cames en tête à engrenages à dentures et arbre d’équilibrage. Mêmes satisfaction et plaisirs que sur les modèles R1200RT, R1200R et R1200GS, la nouvelle RS, reste enivrante et puissante dans ses accélérations et ses reprises, tant à 80 km/h qu’à 100 ou 120 km/h. Inutile de rétrograder, la RS accélère sans hésitation dès les 3 000 tr/min, l’effet est encore plus probant plus haut dans les tours, jusqu’à la zone rouge du compteur.

Plus confortable que la R, mais pas autant qu’une RT, la RS est le compromis idéal, entre la maniabilité du « Naked Bike » et le grand confort de la RT. Sportive et vive à la fois, la RS se glisse dans une catégorie ou peu de motos peuvent se vanter de pouvoir s’équiper de valises et de prendre les grands espaces, tout en conservant une attitude franchement sportive.

Elle est aussi la moto, sinon la seule à offrir une gamme imposante d’équipements en option, tels que poignées chauffantes, top case, porte-bagages, sacs de voyage, régulateur de vitesse et son pratique système « Keyless Ride ». De plus, toutes ses options sont harmonisées à la perfection à l’ergonomie et intégré comme toujours à l’apparence générale de la motocyclette, ils offrent un niveau de confort auquel vous ne vous attendez pas habituellement d’une routière sportive. Même la fameuse molette BMW servant avant tout pour le GPS y est intégrée, il ne suffit que de brancher et le tour est joué.

Son comportement routier est exemplaire avec un freinage sûr. Ses freins Brembo double à l’avant de série de 320 mm à étrier fixe à quatre pistons et son disque unique de 276 mm à étrier flottant à deux pistons à l’arrière est assisté du système partiellement intégral BMW Motorrad ABS.

Identique à ses sœurs R et RT la RS entre dans les courbes avec assurance et conserve son cap, les changements d’angles sont magique et ne demandent que peu d’effort. Précise et efficace les sorties de courbes se prennent avec aisance, équipée du fameux « Shifter Pro BMW », les changements de vitesse sans embrayage se font en un clin d’œil. Sur route sinueuse ou autoroute, la nouvelle R1200RS impressionne par son comportement général.

En conclusion
La nouvelle BMW R1200RS est selon moi, l’une des motos routière-sportive des plus polyvalentes. Même si, elle affiche des dimensions et un poids un peu plus conséquent que certaines de ses concurrentes. Elle possède les qualités d’une bonne routière et le « punch » et la maniabilité d’une sportive. Bardée d’aide électronique et de configuration moteur et suspension, la RS en offre au final plus pour son propriétaire. Une gagnante sur toute la ligne.

Moteur
Type : Moteur deux-cylindres à plat à quatre temps refroidis à l’air ou par un liquide, double arbre à cames en tête, un volant d’équilibrage du vilebrequin
Alésage x course : 101 mm x 73 mm
Cylindrée : 1 170 cm3
Puissance nominale : 92 kW (125 hp) à 7 750 tr/min
Couple max. : 125 Nm à 6 500 tr/min
Taux de compression : 12,5 : 1
Gestion moteur : Injection électronique avec régulateur anticliqueti intégré
Dépollution : Pot catalytique trifonctionnel réglé par sonde lambda, norme antipollution Euro 3
Performances / Consommations
Vitesse maximale (sur circuit) : Plus de 200 km/h
Consommation de carburant en l/100 km à une vitesse constante de 90 km/h : 4,1 l
Consommation de carburant en l/100 km à une vitesse constante de 120 km/h : 5,5 l
Type de carburant Super sans-plomb, indice d’octane de 95 (IOR)
Équipement électrique
Alternateur : Alternateur triphasé 540 W
Batterie : 12 V / 12 Ah, sans entretien
Transmission
Embrayage : Embrayage lubrifié à l’huile, à commande hydraulique
Boîte de vitesses : Boîte de vitesses à six rapports commandée par crabots, dotée d’une denture hélicoïdale
Transmission : Transmission par arbre
Partie cycle / Freins
Cadre : Two-section frame, front- and bolted on rear frame, load-bearing engine
Guidage de la roue avant : Suspension Telescopic Upside-Down fork; stanchion diameter 45 mm
Guidage de la roue arrière : Suspension Monobras coulé en aluminium avec BMW Motorrad Paralever; combiné ressort/amortisseur central à mécanisme à leviers, précontrainte du ressort à réglage hydraulique en continu par manette
Débattement avant / arrière : 140 mm / 140 mm
Empattement : 1 527 mm
Chasse : 114,8 mm
Angle de tête de fourche : 62,3°
Roues : Roues en aluminium coulé
Jante, avant : 3,50 x 17″
Jante, arrière : 5,50 x 17″
Pneu, avant : 120/70 ZR 17
Pneu, arrière : 180/55 ZR 17
Freins, avant : Bidisque flottant, diamètre de 320 mm, étrier fixe à quatre pistons
Freins, arrière : Monodisque, diamètre de 276 mm, étrier flottant à deux pistons
ABS : BMW Motorrad Integral ABS (partiellement intégral)
Dimensions / Poids
Longueur : 2 202 mm
Largeur (rétroviseurs compris) : 925 mm
Hauteur (hors rétroviseurs) : 1 250 mm
Hauteur de selle à vide : 820 mm (rider seat low*/high* 760 / 840 mm) *OE
Arcade entrejambe (à vide) : 1 840 mm (rider seat* low*/high* 1720 / 1875 mm) *OE
Poids à vide en ordre de marche (tous pleins faits) : 236 kg
Poids à sec
Poids total maximum autorisé : 450 kg
Charge utile (avec équipement de série) : 214 kg
Capacité utile du réservoir : 18 l
Réserve environ : 4 l
Share Button

Comments are closed.