Essai Kawasaki Z1000

admin juillet 23, 2015 Commentaires fermés sur Essai Kawasaki Z1000
Essai Kawasaki Z1000
La Z1000, roadster emblématique de Kawasaki, la Z a inspiré une petite soeur inconnue chez nous pour l’instant, la Z800. Forte de sa popularité, la Z1000 force respect tant du côté design très agressif et de style manga, mais aussi par son 4 cylindres en ligne puissant et souple.

Lorsque que l’on rencontre une Z nouvelle génération on la reconnait tout de suite avec ses quatre phares à LEDS, une fourche qui semble immense et une instrumentation profilée en continuité avec les phares servant aussi de protection aérodynamique. Même si elle a perdu ses carènes de fourche et ses angles acérés que j’affectionnais. La Z1000 transpire l’adrénaline et invite à prendre place sur sa selle aux motifs de petits symboles Z, rétroviseurs montés sur double branche, silencieux polis à double sortie n’attendent que la mise en marche et faire éclater une sonorité toute Kawasaki.

Son instrumentation presque entièrement digitale affiche en deux parties le régime moteur (et on se demande bien pourquoi). Sa motorisation a pris 4 chevaux supplémentaires pour un total de 142 ch que l’on atteint à près de 10 000 tr/min, son couple passe aussi de 11.2 à 11.3 mkg à un régime de 7 300 tr/min. Réglages revus, calage d’arbres à cames, pipes d’admission ovales ne sont que quelques améliorations que la Z a subites de la part des ingénieurs de Kawasaki. Maintenant avec plus de puissance dans les bas régimes sans modifier son allonge, la Z devient plus encore plus vive. Avec en plus une boîte de vitesse raccourcie, les départs sont foudroyants et les accélérations impressionnantes.

Contrairement à ses concurrentes, la Z n’offre aucune aide électronique, pas de « cartographie d’injection », pas de « traction control », « anti-wheelies ». La Z reste une mécanique pure où le pilote seul gère les différentes variables de sa conduite et de son environnement. Alors, faites gaffe…la Z pardonne, mais pas trop ! Une dose de sagesse, un brin de folie et une bonne dose d’adrénaline avec assez d’expérience suffiront à donner à son pilote la satisfaction du plaisir accomplie.

L’efficacité de son cadre en aluminium est rigide à souhait et procure avec la fourche de 43 mm inversée des prises de directions chirurgicales. La suspension avant est de plus réglable depuis le haut des tubes en précontrainte, compression et détente. Côté frein, la puissance est de mise avec des disques plus grands de 310 mm à étriers monoblocs Tokico

Son comportement routier est parfait avec des prises sur l’angle facile, des tenus de cap comme je le disais ultra précis. La faire virevolté de gauche et droite un pur plaisir, car son empattement a été réduit de 5 mm et la chasse de 2mm. Avec un réservoir de 17 litres, elle a de quoi faire des heures de routes tortueuses sans encombre. Avec une position de conduite légèrement revue, son réservoir plus étroit laissant plus de place pour les genoux et son guidon à peine plus bas, le corps est naturellement plus vers l’avant et profite aux mieux des sensations transmises de la fourche au pilote.

En conclusion
LA Z1000 est le « streetfighter » le plus vindicatif dans sa gamme de prix, même si il ne possède pas toutes les aides électroniques de ses concurrentes. La Z depuis plusieurs années est assurément le roadster sportif par excellence. Son moteur bourru et son look unique, lui garantit un statut enviable. Dans la gamme des 1000 cm3 une icône assurée et difficilement dé logeable.
MOTEUR
Type : 4 temps, 4 cylindres en ligne
Cylindrée : 1 043 cm3
Système d'alimentation : Injection numérique avec 4 corps de papillon Keihin de 38 mm et papillons secondaires ovales
Système de soupapes : DACT, 16 soupapes (4 soupapes par cylindre)
Taux de compression : 11,8:1
Lubrification : Lubrification forcée, carter humide
Alésage et course : 77,0 x 56,0 mm
Refroidissement : Liquide
Allumage : Numérique
FREINS
Arrière : Étrier à un piston
Arrière : Un disque à pétales de 250 mm
Avant : Étriers opposés à 4 pistons montés radialement
Avant : Deux disques à pétales semi-flottants de 310 mm
DIMENSIONS
Empattement : 1 440 mm (56,7 po)
Hauteur hors tout : 1 085 mm (42,7 po)
Capacité du réservoir de carburant : 17 L
Largeur hors tout : 790mm
Poids en état de marche : 221kg
Longueur hors tout : 2 045 mm
Hauteur de la selle : 815 mm (32,1 po)
Garde au sol : 140 mm (5,5 po)
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Boîte de vitesse 6 vitesses, repère positif du point mort
Embrayage : Baigné, disques multiples, manuel
Entraînement final : Chaîne scellée
CADRE
Type : Aluminium, deux tubes
Angle de chasse : 24,5°
Pneu : arrière 190/50-ZR17
Pneu : avant 120/70-ZR17
Débattement des roues : arrière 122 mm
Angle de direction : (gauche/droite) 29° /29°
Débattement des roues : avant 120 mm (4,7 po)
Chasse : 101 mm
PERFORMANCE
Couple maximal: 111 N.m {11,3 kgf.m} à 7 300 tr/min
Puissance maximale : 104,5 kW {142 PS} à 10 000 tr/min
SUSPENSION
Suspension arrière : Amortisseur unique à gaz tringlerie arrière horizontale, avec réglage progressif de la détente, contrainte du ressort réglable
Suspension avant : Fourche inversée de 41 mm, amortissement de la compression progressif, amortissement de la détente de contrainte du ressort réglable

Comments are closed.