Essai routier Indian Chieftain 2016

admin décembre 15, 2016 Commentaires fermés sur Essai routier Indian Chieftain 2016
Essai routier Indian Chieftain 2016
Share Button

Ce qui frappe en approchant les motos Indian, c’est leur énorme bloc du V-Twin Thunder Stroke 111 po.cu de 1 811 cm3 à refroidissement par air. Leurs énormes culasses galbées, très proches du modèle de 1940 à 53 qui équipaient les Chiefs sont simplement impressionnantes.

Le gros cube démarre instantanément sans clé, simplement par bouton poussoir sur le réservoir. La clé intelligente étant dans votre poche. La première s’engage avec un « clonk » commun chez les Américaines et les premiers tours de roue donnent le ton de la ballade. Les vitesses s’enfilent avec aisance et l’on peut les monter sans utiliser l’embrayage si la manœuvre est bien faite. La Chieftain aime rouler sur les rapports hauts même à basses vitesses, sans hésitation elle affiche les 1 000 tours, même au sixième rapport sans broncher. Son formidable couple en fait une baroudeuse de boulevard fort agréable.

Sa selle située à seulement 660 mm permet à tous de prendre position derrière son large guidon. Les pieds bien à plat au sol et son centre de gravité très bas en font une moto facile à conduire même pour les petits gabarits. Les mains tombant naturellement sur les guidons offrent un bras de levier important, facilitant les manœuvres. De larges repose-pieds et une selle confortable optimisent sa position de conduite pour de longues randonnées.

Son instrumentation vous comblera de bonheur avec une lecture facile. Comprenant un compteur de vitesse, un compte-tours analogiques, rapport engagé, kilométrage et double trip, consommation moyenne et instantanée, une horloge, tension, batterie et pression des pneus, jauge d’huile et les informations de volume de la chaîne radio de 100 watts. On y trouve aussi une prise 12V pour recharger portable ou GPS.

De plus, le système de clé intelligente permet d’ouvrir et de bloquer la fermeture des valises à distance. Seule la fonction de la clé réside dans le blocage de direction situé à droite sur la fourche avant, pratique et facilement accessible pour embêter les troubles fêtes. Son comportement routier est sûr et rassurant, seuls les virages serrés demanderont plus d’attention en raison de son rayon de braquage important. Une fois bien habitué, la manœuvre peut-être simplifiée par l’expérience et une garde au sol plus haute que ses concurrentes.

Sur l’autoroute la Chieftain reste inébranlable et se contente d’un simple 2 600 tr/min à 120 km/h sur le 6e rapport. Parfaitement stable seul, à deux et même avec bagages, la Chieftain impose un comportement routier sain et prévisible. Son pare-brise ajustable en hauteur offre une protection excellente et ne génère aucune turbulence, même pour les plus grands d’entre nous. Pilote et passager apprécieront la qualité et la fiabilité de cette protection souffrant souvent de défauts chez la concurrence.

Pour arrêter ses 369 kg, la Chieftain est équipée de deux disques de 300 mm à étriers doubles pistons à l’avant et d’un disque de 300 mm à l’arrière. ABS de série, la combinaison des deux freins assure un contrôle total sur la bête. Sa fourche avant de 119 mm et son amortisseur arrière simple de 94 mm sont réglables en précharge mécaniquement offrent un confort parfait.

Deux valises de 32 litres permettent d’apporter suffisamment de bagages pour de longues randonnées, le « top case » peut-être une option intéressante pour ceux qui désirent partir plus longtemps ou transporter certains objets plus volumineux. Si le « top case » n’est pas installé, un sissi-bar est disponible en option pour le confort du passager.

En conclusion
La Chieftain brille par son look rétro aux accents modernes, son moteur puissant et son couple la placent bien dans les routières de caractère. Pleines de sensations et souple à la fois, la Chieftain gagne à tout les régimes, tant sur les boulevards, en ville ou sur la grande route. Routière confortable et accessible, elle brille par ses atouts, offrant espace de chargement et confort de roulement. Seul son prix peut-être un frein, mais elle demeure tout de même compétitive face à la concurrence.

Spécification
Moteur : bicylindre V-Twin Thunderstroke 111
Cylindrée : 1811 cm3 (111 ci)
Puissance : 106 chevaux
Couple : 138.9 à 3.000 tours/minute
Allumage : Electronique digital couplé à l’injection
Lubrification
Alimentation : Injection électronique
Transmission
Embrayage : Transmission à engrenage, embrayage humide. Transmission finale par courroie crantée.
Boîte de vitesses : 6 rapports
Partie cycle
Cadre : Chassis en aluminium avec boite à aire intégrée
Longueur : 2656 mm
Largeur : 1012-1572 mm
Empattement : 1668 mm
Garde au sol : 140 mm
Hauteur de selle : 673 mm
Poids tous pleins faits : 421 kg
Suspension avant : Fourche télescopique Débattement 119 mm.
Suspension arrière Simple. : Débattement 94 mm. Précharge mécanique.
Angle de chasse : 25°
Chasse à la roue : 150mm
Frein avant : Double étrier avant à 4 pistons / 300MM avec système anti-blocage
Frein arrière : Etrier à 2 pistons / 300MM avec système anti-blocage
Roues : 16′ X 3.5′ à l’avant ET 16′ X 5′ à l’arrière
Pneu avant : Dunlop Elite 3 130/90B16 73H
Pneu arrière : Dunlop Elite 3 180/60R16 80H
Contenances
Réservoir : 21 litres
Bagagerie : 2 valises latérales 65 verrouillables à distance

Share Button

Comments are closed.