Essai routier Suzuki GSX-S1000 2016

admin mars 31, 2016 Commentaires fermés sur Essai routier Suzuki GSX-S1000 2016
Essai routier Suzuki GSX-S1000 2016
Share Button

Arrivé un peu tardivement la Suzuki GSX-S 1000 tente de se frayer un chemin parmi la concurrence très présente dans le segment des roadsters. Sans avoir un look « manga », un système électronique d’aide au pilotage intégré ou une puissance extraordinaire à revendre, la GSX-S 1000 reste une moto qui n’apporte rien de particulier. Sauf qu’elle se démarque par sa souplesse, son moteur jouissif et sa partie cycle affutée qui la rende vivace et précise.

Terriblement facile de prise en main la GSX-S est idéale au quotidien, son ergonomie naturelle et son confort en font une gagnante dans le segment. Moto pour solitaire avancé, elle n’accepte les passagères que pour de très courtes distances. Son assise minimaliste est dépourvue de poignée de maintien, rendant la balade plutôt inconfortable.

Son assistance électronique est basique, sans commande « ride-by-wire », n’y cartographie d’injection variable, son freinage est toutefois surveillé en option par un système ABS Bosch, non déactivable. Seul son antipatinage est paramétrable sur 3 modes déconnectable. Il gère toutes les 4 millisecondes 5 paramètres, la vitesse de rotation des roues avant et arrière, la position de la poignée des gaz, celle du vilebrequin et le rapport engagé. En situation de surrotation de la roue arrière, la puissance délivrée est contrôlée en fonction du temps d’allumage et du débit d’air.

Son bras oscillant en aluminium léger renforcé est dérivé de l’hypersport de 2014, son monoamortisseur Kayaba est monté sur biellettes et sa course de 63 mm est ajustable en précharge et détente. À l’avant, sa fourche inversée repose sur une massive fourche de 43 mm aux tubes anodisés or, le système est réglable en tout sens.

Deux étriers Brembo monoblocs à montage radial à 4 pistons chacun viennent pincer deux disques de 310 mm. À l’arrière, un piston Nissin s’occupe du mono disque de 310 mm, le système ABS demeure en option. Des jantes en alu à 6 branches de 17 pouces monté sur des pneus Dunlop D 214 sont dédiées spécifiquement à la GSXS. Probablement dérivés de Sportsmart, les pneus de dimension 120/70 à l’avant et 190/50 à l’arrière présentent aussi un dessin spécifique pour la GSXS.

Ses lignes sont agréables et la finition est plutôt bien réussi, un sabot moteur est assorti et donne une allure plus sportive à la machine. Les carters moteurs et surfaces du cadre noir mat sont bien dessinés, ainsi que la position des câbles et durites intégrés au bloc. En cas de chute, seul le démarreur proéminent du côté droit prendra la première onde de choc, à moins d’avoir installé des protecteurs de flancs. L’ensemble bien homogène ne fait aucun doute et la GSXS pourra attirer de nombreux amateurs de la marque.

Chez-nous la GSXS est une belle alternative aux sportives dont immatriculation dépasse l’entendement. Sa selle située à 810 mm permet une approche initiatique sans problème malgré son 1000 cm3. La position pilote sans excès propose une position des mains sur un large guidon Renthal et les jambes ne subissent qu’une légère flexion. La position de conduite légèrement inclinée vers l’avant laisse une agréable impression sportive.

L’instrumentation est regroupée sur un large écran LCD, au contraste réglable. Un compte-tours barregraphe est disposé au-dessus du tachymètre, l’horloge, un indicateur de rapport engagé, niveau d’antipatinage et jauge de température moteur sont facilement lisibles. Les fonctions sont interchangeables par la pression du doigt vers le haut, on affiche l’odomètre, deux partiels et la luminosité de l’afficheur, vers le bas, l’autonomie et la consommation moyenne et instantanée. Un bouton supplémentaire ajuste le niveau de traction désiré.

Agile et maniable sont châssis rigide rend les manœuvres tant au guidon qu’aux repose-pieds, d’une facilité déconcertante. La GSXS prend l’angle rapidement et sa stabilité est sans reproche. Pour plus de performance, l’ajustement des suspensions avant et arrière à votre poids et à votre type de conduite rendra la GSXS encore plus incisive.

En conclusion
La GSXS est une moto accomplie et attractive, seul sont prix en fonction des choix de l’acheteur pourrait influencer la vente finale. Dans la même catégorie, la Z1000 de Kawasaki, la Tuono de Aprilia, les Triumph et Ducati demeurent ses pires cauchemars. Plus équipées, peut-être plus attractives ou plus puissantes, souvent plus « bling bling », la GSXS saura-t-elle tiré son épingle du jeu…le temps nous le dira !

 

MOTEUR
Moteur : 4 temps, 4 cyl., refroidi par liquide, DACT
Cylindrée : 999cc
Alésage x Course : 73,4 mm x 59,0 mm (2,9 po x 2,3 po)
Taux de compression : 12,2 : 1
Boite de vitesse : 6 vitesses à prise constante
CARACTÉRISTIQUES DU CHÂSSIS
Longueur hors tout : 2115 mm (83,3 in)
Longeur hors-tout : 795 mm (31,3 in)
Hauteur hors-tout : 1,080 mm (42,5 in)
Empattement : 1460 mm (57,4 in)
Garde au sol : 140 mm (5,5 in)
Hauteur de la selle : 810 mm (31,9 in)
Poids a vide : 209 kg (461 lb)
Suspension Avant : Télescopique inversée, ressort hélicoïdal, amortie à l’huile
Suspension Arrière : À bras de suspension, ressort hélicoïdal, amortie à l’huile
Freins Avant : Deux disques, Brembo 310 mm
Freins Arrière : Disques unique 310 mm
Pneu Avant : 120/70ZR17M/C (58W), sans ch. à air
Pneu Arrière : 190/50ZR17M/C (73W), sans ch. à air
Allumage : Allumage électronique (transistorisé)
Réservoir de carburant : 17,0 L
GARANTIE
Garantie Standard Garantie limitée de 12 mois, kilométrage illimité

  • Show All
  • Suzuki GSX -S1000

Share Button

Comments are closed.