Essai routier Victory Octane

admin mai 7, 2016 Commentaires fermés sur Essai routier Victory Octane
Essai routier Victory Octane
Share Button

La nouvelle venue chez Victory annonce une nouvelle vision en terme de puissance chez le constructeur. Son tout nouveau gros cude V-Twin de 1 200 cm3 à refroidissement liquide est directement inspiré du Projet 156 qui a couru à Pikes Peak en 2015. Tête à quatre soupapes, double arbre à Cam en tête, près de 104 ch disponibles à 8 000 tr/min et 10 mkg de couple à 6 000 tours, accompagné d’une boîte à 6 rapports et ABS de série, de quoi décoiffé et arrêter cette puissance en toute quiétude.

Victory annonce que l’Octane peut atteindre les 0 -100 km/h en moins de 4 secondes. Je n’ai pas eu la chance de la tester sur circuit, mais plusieurs accélérations durant l’essai furent très convaincantes de ses possibilités. Même, si elle ressemble à la Scout et possède de nombreux points en commun, l’Octane est plus musclé à tous régimes et possède plus d’allonges. Couple disponible à moins de 2 000 tr/min sur le sixième rapport, l’Octane en donne avec générosité jusqu’à la zone rouge du compteur.

Accélérateur de type « Ride by Wire », l’Octane offre puissance, couple sans aucun artifice. Toute la puissance est là, en tout temps, et disponible sans limite, sauf celle que vous vous imposerez. « Muscle Bike » dans toute sa splendeur, l’Octane ne propose aucun mode d’assistance électronique, de conduite ou de contrôle de motricité. Moto brutale au caractère explosif, elle rappelle les V-Max ou Harley V-Rod de première génération. Tout est là, à la portée de la main, une part de respect et de diligence est aussi nécessaire à sa conduite. Toutes les folies sont aussi accessibles pour les plus téméraires, « bleu », « wheelie », « beigne », rien n’est à son épreuve. Avec en supplément toute la sonorité d’un gros cube et son aspect « bad boy » à souhait. D’ailleurs nous avons eu droit à une démonstration de « stunt » impressionnante par Tony Carbajal et Joe Dryden à Daytona lors du dernier « Bike Week » avec deux Octanes.

Son aspect « Bad Ass » est aussi provocant que son attitude. De couleur « Mat Super Steel Grey » et son gros V-Twin gris acier mat, ainsi que ses silencieux, lui confèrent une allure monochrome très moderne. Ne cherchez pas le chrome, il est inexistant sur cette bête. Comme un outil sans entretien, l’Octane ne demande pas à être frotté. Elle brille par ses prouesses et non pas par le fini de ses accessoires. Ses garde-boue, la selle, le réservoir d’une capacité de 11,7 l, tout comme le feu arrière horizontal occupé par 12 LEDs complète son look.

Sa selle située à seulement 635 mm permet à un large éventail de pilote d’en prendre possession. Inutile de dire qu’elle n’est pas le meilleur choix pour une première acquisition. Jantes à bâtons de 18 pouces à l’avant et de 17 pouces à l’arrière, sa fourche de 41 mm avec freinage ABS de série rassure. Un simple disque de 298 mm à l’avant à double piston et à piston unique à l’arrière compose son système de freinage, de façon amplement suffisant. Facilement quantifiables et puissants, les freinages sont équilibrés et sans mauvaise surprise.

Une fois en place, les commandes tombent bien en main et offrent une position agréable. Le tableau de bord se résume à un gros compteur, une commande située à l’arrière du commodo gauche fait défiler les données de l’ordinateur de bord dans l’écran digital. L’heure y est affichée en permanence, ainsi que le rapport engagé, un trip partiel, l’affichage du régime moteur et celui de sa température, y est facilement lisible. Le petit saute-vent de l’Octane dévie l’air parfaitement au-dessus des épaules. Bien dessiné il ajoute une touche efficace et complémentaire à son look distinctif.

Son châssis en aluminium moulé, rigide et léger transmet directement à la chaussée la puissance de son gros Twin. Maniable et instinctif, l’Octane surprend par sa vivacité. La géométrie bien ajustée de la direction et l’angle d’inclinaison de 32 degrés que procure son design lui permettent d’obtenir une tenue de route parfaite et sportive. Nettement supérieur à bien d’autres motos américaines sur le marché.

En conclusion
Nouvelle venue dans le monde des « Muscle Bike », l’Octane de Victory est une belle réalisation. Elle devrait attirer de nombreux adeptes. Avec un prix bien en dessous de la compétition, elle est une solution pour les amateurs de puissance et de maniabilité. Accessible, par son prix et ses dimensions, elle ne peut que gagner en fin de compte.

  • Show All
  • Victory Octane

SPÉCIFICATION :
MOTEUR : SOUPAPE ET DISPOSITIF DE COMMANDE DACT, 4 SOUPAPES PAR CYLINDRE
HORSEPOWER : 104 HP @ 8000 TR/MIN
TAUX DE COMPRESSION : 10.8:1
SYSTÈME D’ALIMENTATION : SYSTÈME D’INJECTION SÉQUENTIELLE DE CARBURANT AVEC UN SEUL CORPS DE PAPILLON DE 60 MM
ÉCHAPPEMENT : DOUBLE SILENCIEUX COUPÉ EN DIAGONALE AVEC VOLUME COMMUN
TRANSMISSION FINALE : 6 RAPPORTS/COURROIE
FINAL DRIVE RATION : 2.536 : 1
TORQUE 76 FT-LBS @ 6000 TR/MIN
ALÉSAGE ET COURSE (MM) : 101.0 X 73.6MM
TYPE DE MOTEUR : MOTEUR BICYLINDRE EN V DE 60 ° À REFROIDISSEMENT LIQUIDE
TRANSMISSION
CLUTCH TYPE : MULTIDISQUES, À BAIN D’HUILE
SUSPENSION
SUSPENSION AVANT : FOURCHES D’AMORTISSEUR EN TUBE DE 41 MM AVEC RESSORTS À DOUBLE CHARGE ; DÉBATTEMENT DE 4,7 PO
SUSPENSION ARRIÈRE : DOUBLE AMORTISSEUR AVEC RESSORTS À DOUBLE CHARGE, PRÉCHARGE RÉGLABLE ; DÉBATTEMENT DE 3,0 PO.
FREIN
FREIN AVANT : ÉTRIER À DOUBLE PISTON, DISQUE DE 298 MM
FREIN ARRIÈRE : SINGLE-PISTON
ROUES ET PNEUS
AVANT : 160/70-17 76H
JANTE AVANT : 18 X 3,5 PO EN FONTE, 10 RAYONS
ROUE ARRIÈRE : 17 X 4,5 PO FONTE 10 RAYONS
JANTE ARRIÈRE : 130/70-18 63H
DIMENSIONS
LONGUEUR: 90.9 IN. / 2 286 MM
RÉSERVOIR (LITRES) : 3.4 GAL. / 12.9 LTR
GARDE AU SOL : 62.1 IN. / 1578MM
SELLE : 25.9 IN. / 658 MM
POIDS :528 LB. (240 KG) / 534 LB. (242 KG)
ANGLE 32 DEGRÉS
COULEUR
MATTE SUPER STEEL GRAY – GRAPHIC, MATTE SUPER STEEL GRAY

Share Button

Comments are closed.