Essai Harley-Davidson Fat Bob 2018

admin octobre 4, 2017 Commentaires fermés sur Essai Harley-Davidson Fat Bob 2018
Essai Harley-Davidson Fat Bob 2018
Share Button

Essai routier Harley-Davidson Fat Bob 2018

Révolution en 2017-2018 chez Harley-Davidson, la gamme Dyna disparaît et se transforme pour s’ajouter à la gamme Softail. Icône emblématique des big twins de la marque, la Fat Bob plonge dans la controverse…révolution vs conservatisme. De nombreux commentaires sur le web ont alimenté les réseaux sociaux sur le nouveau look du Fat Bob. Plusieurs contre, d’autres pour…la polémique s’essoufflera probablement rapidement. Les irréductibles n’auront d’autres choix que de chercher les anciens modèles pour satisfaire leurs envies de nostalgie. Mais, ses derniers devraient en fait… donner la chance au coureur et en faire l’essai…ils ne seront pas déçus.

Revue en profondeur, la Fat Bob attire l’attention comme jamais. Durant notre essai, de nombreux passants, homme et femme, m’ont interpellé me demandant de quelle moto il s’agissait. De façon unanime son look ravageur, son nouveau phare rectangulaire aux leds, sa finition soignée et sa sonorité caverneuse en ont charmé plusieurs.

2018 sonne le glas aux deux amortisseurs arrière, entre vous et moi, il était temps. Maintenant équipé d’une suspension arrière de type monoamortisseur  dissimulé sous la selle, d’un nouveau châssis et d’une fourche inversée de 43 mm, la Fat Bob n’a de point commun avec la version précédente que le nom. Deux disques à l’avant de 300 mm assurent le freinage avec des étriers à 4 pistons fixes à l’avant et 2 pistons flottants à l’arrière. Son réservoir redessiné plus ergonomique passe de 19,3 à 13, 2 litres, Harley affirme toutefois avoir diminué la consommation du big twin et affiche une autonomie approchant les 250 kilomètres.

D’énormes pneumatiques équipent la bête, chaussées de Dunlop D429 de 150/80 à l’avant et 180/70 à l’arrière, ses jantes de 16 pouces en aluminium coulé noir denim avec graphiques gravés au laser sont du plus bel effet. Deux motorisations au choix, le 107 de  1 746 cm3 avec 86 chevaux et celui de notre essai, le 114po.cu. . Montés rigide dans le cadre, avec quatre soupapes par cylindre et un refroidisseur air-huile, le 1 868 cm3 de 94 ch développe près de 160 Nm de couple. Un double balancier d’équilibrage équipe les nouveaux moteurs procurant une diminution significative des vibrations. D’une puissance très linéaire et constante, le moteur offre des reprises impressionnantes sans le besoin de rétrograder, les déplacements à baisse vitesse se font en première à moins de 2 500 tr/min dans un « ronron » réconfortant.

Malgré son air pataud et lourd, le nouveau Fat Bob est littéralement à l’opposé une fois en marche. Grâce à son amortisseur rallongé, la taille de ses pneus, sa fourche et son large guidon, le Fat Bob ne nécessite aucun effort. Un sentiment de légèreté se fait même sentir à plus de 100 km/h. Bien équilibré malgré ses dimensions importantes, le Fat Bob se veut maniable et agile, tant dans la circulation que sur la route en vitesse de croisière.

Son gros cube grâce aux balanciers d’équilibrage  génère beaucoup moins de vibration tout en offrant une multitude de sensations positives. Même si il démarre sur un filet de gaz, une fois les 3 500 tr/min atteints, le twin vous arrache les bras dans une jolie mélodie, digne de sa tradition. Sans hésitation, il atteint les 5 500 tr/min rapidement. Action/réaction une force équivalente aux mains, aux bras et au torse se fait sentir illico. Accrochez-vous, le 114 est en mesure d’en mettre plein la gueule.

Les 15 kg perdus face à l’ancienne version, par son nouveau cadre et certaines pièces passées de l’acier à l’aluminium, lui ont permis un comportement routier plus vif et sportif. Sa chasse refermée lui confère une maniabilité à basse vitesse insoupçonnée et sa garde au sol plus haute lui permet de prendre l’angle de façon plus agressive, sans entendre frotter la mécanique de quelques façons que ce soit. On rêve presque de faire le « Deal Gap » tant la sensation est grisante.

Avec un comportement routier stable et très sain, la grosse fourche inversée à double cartouche travaille à merveille et la suspension arrière avec sa molette d’ajustement sous la selle permet des balades confortables seule ou à deux, selon le type de route rencontré. La selle située à 710 mm est confortable pour son pilote et complète bien l’ensemble visuellement.

En conclusion
Même si elle prend des « looks » empruntés à certaines Japonaises pour certains, la Fat Bob reste une Américaine. Moto musclée et plus exclusive, tout en étant utilisable au quotidien, cette légende, «mécaniquement au  goût du jour », fait la preuve que la légende perdure. Même si elle n’est pas la plus puissante ou la plus rapide, elle fait invariablement tourner les têtes et le plaisir de la conduire devient rapidement jouissif. Elle n’est pas la plus grande des routières, et ce n’est pas son objectif. La Fat Bob vous collera instantanément un sourire au visage en vous faisant apprécier les boulevards et les routes sinueuses.

Essai routier réalisé chez Prémont Harley-Davidson à Québec

  • Show All
  • Harley-Davidson Fat Bob 2018

Spécification
MOTEUR :  Milwaukee-Eight™ 114
ALÉSAGE : 102 mm
COURSE : 114.3 mm
CYLINDRÉE : 1,868 cc
TAUX DE COMPRESSION : 10.5:1
SYSTÈME DE CARBURANT : Injection électronique séquentiel de carburant (ESPFI)
ÉCHAPPEMENT : 2 dans 1 dans 2, deux côtés; catalyseur intégré dans le silencieux
DIMENSIONS
LONGUEUR : 2,340 mm
HAUTEUR DE SELLE, NON EN CHARGE : 710 mm
GARDE AU SOL : 120 mm
DÉPORT (TÊTE DE DIRECTION) (DEG.) : 28
CHASSE : 132 mm
EMPATTEMENT : 1,615 mm
PNEUS AVANT : Dunlop D429 150/80-16,71H,BW
PNEUS ARRIÈRE, : Dunlop D429 180/70B16,77H,BW
CONTENANCE DU RÉSERVOIR DE CARBURANT : 13.6 l
CONTENANCE EN HUILE (AVEC FILTRE) : 4.7 l
POIDS, TEL QU’EXPÉDIÉ : 296 kg
POIDS, EN ÉTAT DE MARCHE : 306 kg
PERFORMANCE
MÉTHODE D’ESSAI DU COUPLE MOTEUR J1349
COUPLE MOTEUR 2 : 160 Nm
COUPLE MOTEUR (TR/MIN) : 3,500
ANGLE D’INCLINAISON, CÔTÉ DROIT (DEG.) : 31
ANGLE D’INCLINAISON, CÔTÉ GAUCHE (DEG.) : 32
ÉCONOMIE DE CARBURANT
CONSOMMATION PRÉVUE VILLE/ROUTE : 55 l/100 km
TRANSMISSION
ENTRAÎNEMENT PRIMAIRE : Chaîne, rapport 34/46
ROUES, AVANT – TYPE : Structure en aluminium coulé, noir denim, avec graphiques gravés au laser
ROUES, ARRIÈRE – TYPE : Structure en aluminium coulé, noir denim, avec graphiques gravés au laser
FREINS, TYPE D’ÉTRIER : 4 pistons fixes à l’avant et 2 pistons flottants à l’arrière
ÉLECTRIQUE
FEUX TÉMOINS : 6 Feux de route, clignotants, point mort, faible pression d’huile, diagnostic du moteur, ABS (en option), sécurité, faible tension de batterie, bas niveau de carburant
JAUGES : 4 pouces avec indicateur de vitesse numérique, indicateur de rapport, niveau de carburant et compte-tours analogique

Share Button

Comments are closed.