Essai BMW S1000R 2018

yvescote juin 20, 2018 Commentaires fermés sur Essai BMW S1000R 2018
Essai BMW S1000R 2018

Le vrai visage de la S1000R

Les variations produites par les manufacturiers au sujet de leurs roadsters et de leurs sportives m’enchantent souvent et m’impressionnent tout autant. La S1000R de BMW ne fait pas exception. Certains la disent dénudée, ce qui n’est pas tout à fait faux. BMW préfère la décrire de façon plus simpliste en la désignant « axée sur le strict nécessaire », ce qui n’est pas faux non plus. Au final, si l’on oublie les virgules et les proses, c’est toujours une bête de course en version simplifiée. Ce qui n’est pas rien.

Génétiquement parlant, elle a tout de sa grande sœur la S1000RR, un design à l’arrière relevé et un nez plongeant, des phares asymétriques distinctifs et une sonorité caractéristique. Son carénage latéral très réduit et une coloration de précision annoncent clairement les intentions de la bête, une livrée de puissance qui soit pure et sans compromis. Trois couleurs font ressortir le caractère de la moto, Gris catalan, Rouge course et Noir tempête métallisée.

Son moteur à quatre cylindres en ligne haute performance de 1000 cm3, tout comme l’arrière de la moto, son issu de la RR. Avec l’arrivée de la norme EU4 et de la nouvelle réglementation en matière du bruit, son rendement est passé à 165 chevaux ou 121 kW, afin de lui assurer un couple extrêmement linéaire et une propulsion constante à tous les régimes. Son système électronique de gestion d’alimentation « E-Gas » vous permet de contrôler cette puissance avec encore plus de précision. La S1000R est aussi équipée d’un assistant au changement de vitesse Pro testé en course, il permet de monter ou descendre les rapports sans débrayer : pour un plus grand dynamisme et un temps de réaction plus court.

Sur le modèle de série, deux modes de conduite : Pluie et Route (Rain et Road). « Pluie » assure une réponse de l’accélérateur tout en douceur, avec des réglages d’ABS et d’ASC adaptés aux surfaces mouillées. Et, « Route » optimise la réponse de l’accélérateur, l’ABS et l’ASC pour un bitume sec.

Deux modes supplémentaires son disponibles en option : Dynamique et Dynamique Pro (Dynamic et Dynamic Pro). En outre, ABS Pro vous offre le délai idéal même en inclinaison, le DTC, le mode départ canon (Launch Control) et le limiteur de vitesse sur voie de ravitaillement (Pit Lane Limiter). Le mode Utilisateur (User) Dynamic Pro permet des réglages personnalisés. Il n’y a donc qu’une seule limite : la vôtre.

Il existe deux ensembles d’accessoires spéciaux. L’ensemble Sport tient ses promesses. Il offre l’assistant au changement de vitesse Pro, un régulateur de vitesse et le mode de conduite Pro, y compris les modes Dynamic et Dynamic Pro, le DTC, l’ABS Pro, le limiteur de vitesse sur voie de ravitaillement et le mode départ canon. Par ailleurs, l’ensemble Dynamic comprend le châssis électronique DDC et l’aileron de moteur.

Avec les roues forgées HP, la moto pèse 2,4 kg de moins que celle de série, mais a beaucoup plus de caractère. Car la bête en a, prête à bondir dès la vitesse engagée, la S1000R propose des départs foudroyants et une tenue de route impressionnante. Les rapports d’enchaînent facilement embrayage utilisé ou non, la conduite est tout aussi sportive que la S1000RR, du moins en utilisation urbaine. Et, ici on s’entend que la conduite reste souvent légale de façons sporadiques.

Ce type de machine est un plaisir a piloté, il reste qu’a tourner la poignée des gaz et à s’accrocher. L’aide au pilotage électronique rend n’importe quel abrutit un champion. En ligne droite ou des les courbes la S1000R donne des sensations enivrantes et additives, ont ne peut littéralement ne pas la conduire sans à un moment ou à un autre enfreindre la loi.

Son freinage assisté par le système ABS de course BMW Motorrad (partiellement couplé) pouvant être désengagé est d’une efficacité remarquable. Les freinages sont puissants et toujours bien calibrés. Deux disques flottants à étrier fixent à 4 pistons radiaux de 320 mm et le monodisque à étrier à un seul piston de 220 mm à l’arrière d’une épaisseur de 5 mm garantit le travail avec brio.

En conclusion
Comme je l’ai déjà mentionné dans d’autres essais routiers de routière sportive, telle la RSV4 de Aprilia et de la Tuono, la grande rivale de la S1000R. Toutes deux ne sont en fait que la copie dénudée de leurs grandes sœurs hypersportives respectives. Même motorisation, mêmes composantes électroniques embarquées, même frisson et satisfaction au pilotage, seuls le prix d’achat et le coût d’immatriculation principalement changent lors de la prise de possession. Passant de catégorie hypersportive à routière-sportive, la S1000R reste la même moto version « naked bike ». Pour le plaisir de rouler une bête de course en version simplifiée, la voie est toute trouvée, BMW Motorrad S1000R, sans équivoque.

Spécification
Moteur : Type Moteur à 4 temps et 4 cylindres en ligne à refroidissement par huile et par liquide, quatre soupapes par cylindre et deux arbres à cames en tête
Alésage x course : 80 mm x 49,7 mm
Cylindrée : 999 cm3
Puissance nominale : 121 kW (165 ch.) à 11 000 tr/min
Couple max. : 114 N.m. à 9 250 tr/min
Taux de compression : 12,1 à 1
Gestion moteur : Injection électronique
Dépollution Norme antipollution : EU-4, silencieux de type « slip-on » HP au titane
Performances / Consommations
Vitesse maximale (sur circuit) : Plus de 200 km/h
Type de carburant : Super sans plomb, indice d’octane de 95 à 98 (RON), (contrôle de cliquetis ; puissance nominale à indice d’octane de 98 RON)
Equipement électrique
Alternateur : 406 W
Batterie : 12 V/9 Ah, sans entretien
Transmission
Embrayage : Multidisque à bain d’huile, embrayage anti-broutement, à commande mécanique
Boîte de vitesses : Six rapports à commande par crabots, à denture droite
Transmission Chaîne : 17/45
Partie cycle / Freins
Cadre : Périmétrique en composite d’aluminium, moteur partiellement autoportant
Suspension avant : Fourche télescopique inversée, Ø 46 mm, compression et rebond à réglages progressifs
Suspension arrière : Suspension Bras oscillant en aluminium à 2 côtés, amortissement de rebond réglable
Débattement : avant / arrière 120 mm/120 mm
Empattement : 1 439 mm
Chasse : 98,5 mm
Angle de tête de fourche : 65,2 °
Roues : En aluminium coulé
Jante, avant : 3,50 x 17 po
Jante, arrière : 6,00 x 17 po
Pneu, avant : 120/70 ZR 17
Pneu, arrière : 190/55 ZR 17
Freins, avant : Deux disques flottants, étrier fixe à 4 pistons radiaux, diamètre de 320 mm, 5 mm d’épaisseur
Freins, arrière : Monodisque, étrier flottant à un seul piston, diamètre de 220 mm, 5 mm d’épaisseur
ABS ABS de course BMW Motorrad (partiellement couplé) pouvant être désengagé
Dimensions / Poids
Longueur : 2 057 mm
Largeur (rétroviseurs compris) : 845 mm
Hauteur (hors rétroviseurs) : 1 228 mm
Hauteur de selle à vide : 814 mm
Arcade entrejambe (à vide) : 1 805 mm
Poids à vide en ordre de marche (tous pleins faits) 1) : 205 kg
Poids total maximum autorisé : 407 kg
Charge utile (avec équipement de série) : 202 kg
Capacité utile du réservoir : 17,5 l

Comments are closed.