Chargement

Type de recherche

Essai Kawasaki Ninja 400 2018

le magazine web moto

Essais 2018

Essai Kawasaki Ninja 400 2018

Partagez

La petite Ninja 400 qui en veut!

En 2018, Kawasaki présente la Ninja 400 remplaçante de la Ninja 300. Nettement plus puissante et amusante cette cylindrée de 400 cm3 devrait rendre de nombreux et nouveaux pilotes fort heureux.

Kawasaki sur une nouvelle basse moteur de 399 cm3, existante sur les marchés asiatiques et Américains introduit cette Ninja 400 de 45 chevaux, développant un couple de 38 Nm à 8,000 tr/min. Le petit twin en ligne est installé dans un nouveau châssis à la partie cycle inédit.

Cette verte Nippone s’impose dans la gamme avec un poids tout plein fait de 163 kg, soit à peine 6 kg de plus que la défunte 300. Elle est aussi plus attrayante face à la concurrence de Yamaha et sa R3, et même Honda et sa CBR500R rapport poids puissance ou encore de la KTM RC 390.

Son look emprunté à la ZX-10R est flagrant, son air racé, ses feux plongeants ne mentent pas. La sensation est aussi bien familière une fois en selle sur cette petite aux grands espoirs. Son gabarit ne trompera personne, mais sa ligne et ses couleurs kawa Racing Team en feront rêver plusieurs. Son assemblage et la qualité de ses plastiques et de sa peinture font l’unanimité auprès des amateurs.

Avec une selle qui culmine à 785 mm, mon 1 M 80 se glisse facilement et confortable derrière son guidon et son instrumentation numérique de bon goût. Le réservoir affiné accueil les genoux avec aisance et son échancrure parfaite permet un bon appui au sol. Ses demi-guidons bien cintrés placés suffisamment haut permettent une position du corps plus droite. Il est toutefois plus difficile de prendre du recul sur la selle en raison du retour de la selle passager.

Ses repose-pieds y sont placés pas trop hauts, sans être trop reculés et offrent dans l’ensemble une position plutôt agréable. L’appui au niveau des poignets est ainsi plus léger assurant des balades plus confortables pour une sportive de son acabit. Son carénage complète bien l’ensemble avec une protection aérodynamique aux pieds, aux jambes et au buste.

La 300 était bien, mais la 400 est encore mieux, sa motorisation est souple et performante dès les 3 000 tr/min jusqu’à sa zone rouge à 12 500 tours. Plutôt enivrante jusqu’à 8 000 tr/min, la Ninja s’essouffle par la suite avec modération, mais sans lâcher. Les reprises sont aussi très bonnes pour cette cylindrée sans laisser transparaître de trop fortes vibrations.

Les vitesses s’enclenchent bien et l’étagement de la boîte est agréable et sans tracas, son sixième rapport plus long favorise une vitesse de croisière sur autoroutes. Le freinage est assuré par un disque de 300 mm à étrier axial Nissin à double piston. Il est secondé par un disque crénelé de 220 mm à l’arrière. Mordant et progressif les freins assistés d’un ABS ne sont pas trop intrusifs et offrent une sécurité supplémentaire.

L’instrumentation numérique de type LCD comprends, témoin de rapport engagé en son centre, deux partiel, d’une jauge à essence à barre, une horloge, un indicateur de consommation moyenne et instantanée et d’une autonomie restante. Les indicateurs de température extérieure et l’indicateur de vitesse sont manquants. Ce dernier demeure une bonne vieille aiguille non éclairée. Toutefois l’affichage rétronégatif assure une bonne lecture en tout temps.

L’éclairage est entièrement à LED, avant et arrière à la manière de sa grande sœur. Seuls les clignotants demeurent à ampoules malheureusement. Pas de béquille centrale ni de pare-brise ajustable pour cette Ninjette, néanmoins elle possède des crochets d’arrimage juste au-dessus des clignotants pour les petites virées long cours.

Agile et maniable, elle affichera un sourire assuré aux débutants comme aux plus expérimentés. Très stable sur l’angle, elle joue d’adresse comme une grande. Ses suspensions bien calibrées jouent en accord à une polyvalence urbaine et routière, mais aussi sportive à la fois. Appuyé par un débattement de l’amortisseur arrière à gaz monté sur biellettes, ce dernier garantit un confort insoupçonné. Bien surprenant de retrouver toutes ses qualités sur une bien petite moto.

En conclusion
La Ninja 400 est une agréable surprise sur le marché cette année. Son acheteur appréciera sa tenue de route et sa maniabilité, son allonge moteur, ses reprises et son sixième rapport long, qui assure un confort de route sur longue distance. Sa protection aérodynamique efficace est un autre point fort qui fera de cette petite Ninja 400 une valeur assurée. Compacte et légère, elle est une excellente aspirante pour ceux qui en sont à leur première possession.

Spécifications
MOTEUR
Cylindrée : 399 cm3
Type : Bicylindre en ligne, 4-temps
Alésage et course : 70,0 x 51,8 mm
Refroidissement : Refroidissement liquide
Taux de compression : 11,5:1
Système de soupapes : DACT, 8 soupapes
Système d’alimentation d’essence : Injection, ∅ 32 mm x 2 (Keihin)
Allumage : Numérique
Lubrification : Lubrification forcée
FREINS
Avant : type Simple disque crénelé semi-flottant de ø 310 mm
Avant : étrier TBA
Arrière : type Simple disque crénelé de 220 mm
Arrière : étrier Double piston
DIMENSIONS
Longueur hors tout : 1 990 mm
Largeur hors tout : 710 mm
Hauteur hors tout : 1 120 mm
Empattement : 1 370 mm
Garde au sol : 140 mm
Hauteur de la selle : 785mm
Poids en état de marche : 166 kg
Capacité du réservoir de carburant : 14 litres
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Boîte de vitesse : 6 rapports,avec repère positif du point mort
Entraînement final Chaine
Embrayage : Multidisque en bain d’huile, manuel
CADRE
Type : Cadre treillis en acier à haute résistance
Débattement des roues : avant 120 mm
Pneu : avant 110/70-17 M/C 54S
Débattement des roues : arrière 130 mm
Pneu : arrière 150/60R17 M/C 66H
Angle de chasse : 24.7°
Chasse : 92 mm
Angle de direction (gauche/droite) : 35° / 35°
PERFORMANCE
Puissance maximale : 36 kW {49 PS} / 10,000 tr/min
Couple maximal : 38 N.m {3.9 kgf.m} / 8,000 tr/min
SUSPENSION
Suspension, avant Fourche télescopique de  41 mm
Suspension, arrière Bottom-Link Uni-Trak, amortisseur au gaz à précontrainte ajustable

Tags:
Article précédent
Article suivant

Vous aimerez aussi...