Mission Dakota 2e partie

admin septembre 17, 2015 Commentaires fermés sur Mission Dakota 2e partie
Mission Dakota 2e partie
Share Button
Jour 8 : dimanche 30 août – Black Hills, Dead Wood et Sturgis
KOA Rapid City, temp. 33 º / 18 º Cel
Il faut partir tôt le matin pour les Black Hills, car la température monte rapidement dans les montagnes. La route est simplement incroyable et les paysages à couper le souffle. Dead Wood cache de petits lieux historiques entre les maisons de jeux, entre autres le « saloon » où Wild Bill Hickok a été abattu dans le dos de sang-froid. Les canyons de Spearfish nous ont réservé de belles surprises en empruntant la US40, avec de superbes falaises calcaires.

Jour 9 : lundi 31 aout – Rapid ichty deux jours
Le mémorial national du Mont Rushmore (en anglais : Mount Rushmore National Memorial), est une sculpture monumentale en granite localisée à l’intérieur du mémorial présidentiel des États-Unis qui retrace 150 ans de l’histoire du pays.

Les sculptures, hautes de 18 mètres, représentent quatre des présidents les plus marquants de l’histoire américaine. Il s’agit de gauche à droite de George Washington (1732-1799), de Thomas Jefferson (1743-1826), de Theodore Roosevelt (1858-1919) et d’Abraham Lincoln (1809-1865). Le mémorial couvre une surface de 5,17 km2 et se situe à 1 745 mètres d’altitude et attire près de trois millions de visiteurs chaque année.

La route de Rapid City en direction du mont Rushmore se fait rapidement. Près de 45 minutes de route nous séparent du site touristique tant visité. Le site est tout de même impressionnant, les visages des présidents américains semblent nous regarder du haut de la montagne. Dès nos premiers pas dans l’allée centrale, un responsable du parc nous invite à une présentation sur le mode de vie et les légendes indiennes. Le guide est amérindien de la tribu des Sioux, l’une des sept nations Lakota et se présente comme étant l’arrière-petit-fils du chef indien « Red Clouds ». Ce dernier a négocié avec le gouvernement américain le traité de paix de Fort Laramie en 1868 et la promesse d’aide aux tribus sur 7 générations.

Jour 10 : mardi 1 septembre
Rapid City, WY – Journée sans ma moto (ou presque)
Journée de lavage et de repos, la température est de 28 Cel dès 9h00 AM. La journée s’annonce chaude. Finalement, même pour une journée de repos, nous décidons de prendre la moto et de faire un tour au Custer National State Park. Nous croiserons nos premiers bisons sur la route. Les Black Hills sont incroyables, un paradis pour les motocyclistes, mais contrairement aux idées reçues, la température monte au fur et à mesure de l’altitude. Suivant la vallée le long de la rivière, la température extérieure atteint 37,5 Cel bien indiqués par l’instrumentation du tableau de bord. Elle atteindra 41 Cel une fois de retour à Rapid City. Un détour par Sturgis s’impose naturellement.

Jour 11 : mercredi 2 septembre – Rapid City à Custer Nat. State Park
Après avoir visité une partie du Parc la veille, nous décidons de faire une réservation pour 2 nuits de camping à l’intérieur du parc. Le personnel est accueillant et nous aide à faire la réservation par téléphone. Par la même occasion nous visitons le centre d’accueil et son centre d’interprétation et historique. Une fois la tente montée à notre emplacement, nous marchons vers l’hôtel « The State Game Lodge » pour un bon souper. Le « State Game Lodge » était le “Summer White House” du President Calvin Coolidge en 1927. Il fut visité par le Président Dwight D. Eisenhower en 1953.

Avec la quiétude du parc et l’absence de pollution lumineuse, le ciel étoilé de cette nuit de septembre est tout simplement magique. Seul le grondement des bisons au loin vient interrompre le silence de la nuit.

Trois routes sont à faire si vous allez au Custer State Park (à venir dans la section Moto tourisme USA)

La route des Needeles
Les pics attirent les amateurs d’escalade et les photographes amateurs. Véritable serpentin, la route malgré une vitesse de 25 mph cache de nombreuses surprises. Les animaux tels que les bisons, antilopes et chevreuils sont nombreux sur le bord de la route, impossible d’augmenter le rythme.

La route de Iron Mountain
Simplement spectaculaires, l’enchaînement des virages en épingle et le rétrécissement de la route demandent plus de technique et de prudence. Plusieurs chevreuils sont croisés sur la route, bien installé sur le bas côté, ils nous regardent passer avec insouciance. Plus la montée avance, plus le spectacle est grandiose, on peut voir au nord le mont Rushmore et au sud le Custer State Park. Plusieurs tunnels sont creusés à même la montagne. Deux troupeaux de bisons arpentent les hauteurs des plateaux, pendant que des antilopes broutent le long du chemin. Nous arrivons en fin de journée à Keystone pour un souper au « Grizzli Grill Bar » où règne une atmosphère empreinte de country et de vieux rock. Nous profiterons des dernières lueurs du jour pour refaire le parcours en sens inverse, équipés d’une Gopro. (voir le vidéo à venir)

La wildlife loop
Parcours calme aux paysages infinis, le parcours est une randonnée à travers le parc et les différentes prairies qui le composent. Bisons, antilopes et chien de prairies sont fréquents. L’immensité du parc se découvre le long du parcours. Tous les souvenirs et images du Far West de notre enfance son ici bien vivant.

Jour 12 : jeudi 3 septembre
Couché à Custer SP et direction Yellowstone
Parti de Custer National State Park en passant par Devil Monument où Spielgerg à tourné « Rencontre du 3e type », le désert des pompes à pétrole est florissant. Il fait chaud 38 alors qu’on nous annonce -6 pour la nuit du lendemain dans Yellowstone. Obligé de choisir l’hôtel pour la nuit, notre équipement n’est pas adapté.

Jour 13 : vendredi 4 septembre
Parti de Buffalo et passé par le Big Horn National State Park pour coucher à Cody. Il vente dans Big Horn et les paysages changent constamment. Une fois de l’autre côté de la chaine de montagnes nous arrivons à Greybull et dînons dans un A&W identique (pour les plus vieux) à ceux des années 70. La journée se termine à Cody où Buffalo Bill y est une vedette incontestée. Un KOA nous héberge pour la nuit.

Jour 14 samedi 5 septembre – Cody à Yellowstone et Grand Teton
La journée est belle, mais nous réserve quelques averses, la route superbe, l’ascension vers Yellowstone est impressionnante. De 1 500 pieds d’altitude, nous passons rapidement à 9 500 pieds à travers un méandre de virages et de pics offrant une vue aérienne de la vallée plus bas. Yellowstone me déçoit un peu, peut-être trop d’attente ? Nous sommes durant la fin de semaine de la fête du Travail, une foule incroyable occupe les routes. Une file de voitures de trois kilomètres se dirige vers « Old Faitfull » le geyser vedette de Yellowstone. Plusieurs bisons, canyons et geysers d’eau chaude attirent notre attention, sans toutefois s’arrêter à chacun. Nous arrivons finalement à Jackson Hole, Wyoming en fin de journée et prenons la dernière chambre disponible. Tout semble « no vacancy » dans la ville.

Jour 15 dimanche 6 septembre
Journée sans ma moto – visite de Jackson, WY
La station de Jackson Hole se trouve à 1 935 m d’altitude à L’extrémité sud d’une vallée de 45 miles située entre les monts Teton et Gros Ventre. Avant la création des parcs nationaux de Yellowstone et de Grands Tetons, la ville était peu connue. Depuis son essor économique a évolué et la ville est paradis pour les amateurs de pleins airs et de sports extrêmes, rafting, vélo de montagne, et randonnée pédestre ou équestre ne sont que quelque sports pratiqués. L’hiver, Jackson est l’une des meilleures stations de ski du monde et réputées pour la qualité de sa poudreuse. La station Jackson Mountain Resort est aussi celle qui offre le plus grand dénivelé (1 261M) de toutes les stations américaines. À ne pas manquer lors de votre visite le « Million dollars Cowboy Bar » et le centre-ville. Boutiques, magasins et restaurants vous proposent un vaste choix à l’américaine.

Jour 16 lundi 7 septembre
Jackson à Cheyenne, WY
Départ de Jackson, la température est très fraîche, près de 4 Cel sur la moto. La rosée de la nuit à gelée sur la selle. Les habits de pluie devront être portés une partie de la journée afin de couper le vent froid en attendant une température plus chaude. Nous devons remonter par Grand Teton Nat. Park et prendre la direction de l’Est en passant par le Shoshone national State Park pour rejoindre Cheyenne, WY plus au sud sur l’autoroute 90. Encore une fois les routes de montagnes nous réservent de belles surprises. Le vent se met toutefois de la partie avec un bon vent de travers, très agaçant. On peut y voir au loin les Rocheuses. La Californie est à portée de main. Après 800 km de route avec de bons vents de travers, nous arrivons en fin de journée à Cheyenne, la nuit s’annonce froide avec 4 Cel. Le choix d’une chambre d’hôtel s’impose.

Jour 17- mardi 8 septembre
Cheyenne à Kearney, Nebraska
Camping à Fort Kearney State Park Recreation Area
Toujours avec de bons vents de travers variant de 45 à 55 km/h, la route est longue et difficile. Malgré une bonne tenue de route, le cap est toujours à maintenir et demande une attention constante. Les prairies n’offrent pas beaucoup de protection et les plaines ne présentent que chevaux et bovins. Les plaines immenses sont à l’occasion garnies de champs d’éoliennes. On y voit des troupeaux d’antilopes toutes les 15 minutes

Jour 18 – mercredi 9 septembre
Kearny, NB à Adair, Iowa
Nous avons appris que Kearney est le centre géographique des États-Unis. Un amateur de Goldwing dans notre camping de Fort Kearney National Park nous a expliqué que 1 500 miles séparaient de part et d’autre de Kearney la côte est de la côte ouest. Champs de maïs, après champs de maïs, nous progressons vers l’Est toujours accompagné de notre vent de travers, toujours aussi vigoureux à mon grand regret. Une dépression durant la nuit s’annonce et les vents semblent tourner à l’Est. Une nuit à l’Hôtel est préférable.

Jour 19 – jeudi 10 septembre
Adair à Solon, Iowa
Motel Super8 – Adair, IW
La route est belle et la température située à 24 est parfaite. Nous prenons la direction du Lake Macbride State Park pour la nuit située sur les bords du Coralville Lake. Solon est la municipalité la plus proche, l’épicerie du coin nous permet d’acheter notre déjeuner du lendemain. Nous préférons aller pour le souper à un restaurant sur la rue principale, le «Red Vespa » une pizzeria nouveau genre qui semble très populaire. Style rétro 40, 50 la cuisine y est excellente et l’accueil amical. Les propriétaires, Angie et Azim nous reçoivent et nous explique la nature du projet familiale « Red Vespa ». Azim ayant une Vespa rouge est bien connu dans la municipalité. Le nom était prédestiné après un conciliabule familial. Si vous passez par Solon, arrêtez-vous voir Angie et Azim, leurs pizzas et les entrées sont extraordinaires.

Vous trouverez un album photo plus complet sur notre page Google + à cette adresse :https://plus.google.com/101549576922985960209/posts/VvVukAS9JVK?pid=6195862201249616498&oid=101549576922985960209

Jour 20 – vendredi 11 septembre
Solon Ia à Buffalo PA
Une partie du voyage se fait sans problème, la température est clémente, sous un ciel partiellement couvert. On voit au loin la dépression annoncée, les nuages se rassemblent et le ciel s’en obscurcit considérablement. La pluie tombe par trombe 50 miles avant Buffalo. La nuit sera par chance à l’Hôtel où nous y prenons la dernière chambre disponible. Le taux d’occupation de l’Hôtel est comblé par la mauvaise température.

Jour 21 – samedi 12 septembre
Buffalo à Montréal
Il pleut et la température n’est pas très chaude, les 13 º Cel nous chatouillent les doigts, une chance que les poignées chauffantes agrémentent la route. Le vent nous accompagne aussi, la circulation devient plus lourde et les poids lourds plus présents.

Jour 22 – Dimanche 13 septembre
Longueuil à Québec
L’autoroute 20 est détrempée par une pluie soutenue depuis deux jours. Pas plus de 14 º Cel agrémentent nos derniers kilomètres. Par moment la route disparaît au loin sous la bruine et l’effet de soulèvement de l’eau par la circulation. Deux cents mètres, tout au plus de visibilité sur une chaussée inondée, prudence et chauffage aux guidons et à la selle pour terminer le voyage.

Share Button

Comments are closed.