Salon de la moto de Montréal 2017

admin février 21, 2017 Commentaires fermés sur Salon de la moto de Montréal 2017
Salon de la moto de Montréal 2017
Share Button

C’était le Salon de la moto de Montréal la fin de semaine dernière. Gros succès, comme chaque année, sans connaître le nombre exact de visiteurs, l’achalandage était présent, dès le l’ouverture vendredi après-midi.

Tous les nouveaux modèles y étaient, dont la présentation de la dernière-née Harley-Davidson, la nouvelle Road King et son moteur Milwaukee 107 avec son nouveau look « bad ass », comme les responsables de Harley Canada aiment tant l’annoncer.

En effet, pour 2017, Harley-Davidson a ajouté un nouveau chapitre en créant la Road King Special, une moto audacieuse et plus sombre. Munie de selles basses, pour obtenir une allure et une sensation complètement différentes, elle est enrobée de noir et propulsée par le moteur Milwaukee-Eight™ de 1 750 cm3, la nouvelle Road King Special pousse la gamme Touring de Harley-Davidson dans un nouveau style plus dynamique, offrant une perspective moderne du modèle Road King classique.

Brad Richards, vice-président du style et de la conception chez Harley-Davidson :

« La série FL a toujours reflété la pureté de l’expérience de conduite Harley-Davidson. En remplaçant les surfaces chromées par des surfaces noircies et en abaissant le profil de la moto, nous avons déplacé la Road King traditionnelle dans un nouvel endroit qui est très actuel dans la scène des Bagger personnalisées. Conçue pour la conduite, et la conduite pour la peine, la Road King Special fait aussi sentir la menace. Exactement comme nous l’avons conçue… »

Roue de 19 po et suspension avant s’harmonisant avec le style et la mise à jour du moteur. Les nouvelles pièces internes de la fourche améliorent le contrôle d’amortissement alors que les amortisseurs arrière sont complètement redessinés, offrant un réglage hydraulique de la précharge du ressort (plutôt qu’à l’air).

Le train avant maintenant noirci est surmonté d’un énorme phare noir lustré du style original de la Road King, style rehaussé par l’absence de pare-brise standard. Ajoutant à l’attitude « bad ass », le guidon Mini-Ape de 22,9 cm (9 po) de hauteur permet au motocycliste d’adopter une posture dynamique, mais qui est aussi confortable pour les longues randonnées.

Le protège-moteur, le guidon, les commandes manuelles, les rétroviseurs, les clignotants, les couvercles de moteur, l’habillage de filtre à air, les silencieux et les pare-chaleur de silencieux de la Road King Special sont également munis de surfaces noires. Le chrome est seulement conservé dans certains composants clés – les couvercles de culasse inférieurs, les tubes de poussoir de soupape et les blocs de culbuteurs.

La nouvelle roue-turbine en aluminium coulé noir lustré de 19 po à l’avant est surmontée d’un garde-boue à profil minimaliste. À l’arrière, les sacoches allongées s’étendent par-dessus les silencieux pour fournir une apparence à ras le sol sans réduire la course de suspension. Un panneau de carrosserie arrière remplit l’espace entre les sacoches et le garde-boue arrière, et un module de plaque d’immatriculation surbaissé complète les lignes serrées et basses de l’extrémité arrière.

Le système de sécurité Smart Harley-Davidson est offert en équipement de série sur la Road King Spécial.

Avec une finition unique entièrement noire, le moteur Milwaukee-Eight 107 qui propulse la Road King Special produit 10 % plus de couples que l’ancien moteur Twin Cam 103™ à haut rendement, et pèse exactement le même poids.

Le couple de pointes est augmenté de 8 N·m pour passer à 150 N·m (111 pi-lb) et se manifeste à seulement 3 250 tr/min. Cette performance accrue du moteur contribue directement à une accélération améliorée de 11 % – une amélioration équivalant à deux à trois longueurs de moto

Le dispositif de commande des soupapes ne nécessite aucun réglage, car la conception des culbuteurs permet le réglage en usine du jeu des soupapes. Chaque culasse utilise un écoulement d’huile efficace et ciblé autour de ses zones les plus chaudes; les deux bougies d’allumage de chaque cylindre contribuent à une combustion plus efficace et le nouveau capteur de cognement de chaque cylindre permet un contrôle plus précis de la distribution. L’arbre à cames simple commandé par chaîne est plus léger, mécaniquement moins complexe et crée moins de friction et de bruit.

Le moteur Milwaukee-Eight offre un confort thermique amélioré du motocycliste et de son passager grâce à une réduction de l’absorption de chaleur, à l’augmentation du rejet de la chaleur et au système d’échappement redessiné; le tuyau d’échappement arrière est repositionné et le catalyseur d’échappement est déplacé pour tenir la chaleur loin du passager. Le régime de ralenti est réduit de 1 000 tr/min à 850 tr/min.

Un couvercle de transmission primaire plus mince et la forme à profil minimaliste de l’habillage de filtre à air libèrent de l’espace pour les jambes du motocycliste autour du moteur et permettent d’atteindre le sol plus facilement. Un embrayage à glissement assisté avec une activation hydraulique améliorée réduit de 7 % l’effort au niveau de la manette d’embrayage alors que la boîte Cruise Drive™ à 6 vitesses offre des changements de vitesse en douceur. L’entraînement final est fait par courroie.

Monté sur caoutchouc, le moteur se caractérise par un arbre d’équilibrage interne qui annule 75 % des vibrations de l’arbre primaire au ralenti, pour une sensation plus raffinée et une expérience plus confortable pour le motocycliste et le passager tout en conservant son caractère classique.

Par conséquent, le moteur Milwaukee-Eight est mécaniquement plus silencieux et satisfait à toutes les normes globales de bruit et d’émissions tout en permettant au vrombissement caractéristique du son d’échappement de résonner.

La maniabilité aplombée de la Road King Special commence avec son cadre en acier tubulaire rigide; il comprend un tube central monté/soudé à deux parties, deux tubes obliques et des jonctions moulées et forgées. Le faux cadre arrière est fixé à l’aide de boulons et le bras oscillant arrière est construit à partir de deux sections en acier étirées et soudées au semi-automatique (MIG).

La nouvelle suspension du modèle de 2017 offre un contrôle et une capacité d’ajustement accrus. Les pièces internes de la technologie de fourche à valves à double effet (DBV) de 49 mm ont une course de 117 mm et une conduite ferme qui offre un amortissement uniforme et linéaire. De manière semblable, les amortisseurs doubles arrière sont munis de pistons et de tubes à émulsion plus larges et offrent une plage d’ajustement de précharge de ressort 30 % plus grande; la précharge étant aussi maintenant ajustée de manière hydraulique, au moyen d’un bouton.

Le système de freinage est intégral; à l’avant, les étriers de frein Brembo Reflex™ doubles à quatre pistons serrent des disques flottants de 300 mm. Le disque arrière fixe de 300 mm est muni de son propre étrier de frein à quatre pistons et l’ABS est un équipement de série. Les roues Turbine avant et arrière en aluminium coulé de 19 po/18 po, respectivement, sont équipées de pneus Dunlop.

Pour en savoir davantage à ce sujet, consultez le site www.h‑d.com.

Outre la présentation de Harley-Davidson qui monopolisa l’ouverture du salon, le groupe des artisans café-racer/brat ont su parfaitement attirer l’attention avec une section réservée à leurs arts.

Plusieurs ne seront pas d’accord avec moi, mais j’aime bien voir la créativité de ses artistes mécanique qui modifient et transforme des motos vintages en moto à caractère unique. Café racer, scrambler, bratt peu importe le style, les réalisations sont superbe et bien réalisées. Ils ont su se regrouper et prendre une section du salon à leurs seuls bénéfices. Environnement composé de vieux bois de grange, de logo vintage des années 50, d’amateurs barbus sympathiques et de leurs créations aussi unique qu’inspirantes. Un nouveau souffle sur l’utilisation et le renouveau de vieilles bécanes souvent laissé à l’abandon.

Les Litas font une entrée à Montréal et accueillent les femmes motocyclistes à bras ouverts. Regroupement mondial, les Litas supportent les femmes et le mode de vie motocycliste à travers le monde. Présentes dans 11 pays et 58 villes, le groupe représente plus de 750 femmes. Les Litas attirent principalement les femmes de 30-40 ans qui roulent leur propre moto, le groupe est ouvert à toutes les bikeuses de la métropole sans discrimination d’âge, d’expérience ou de type de moto. Bienvenue à Montréal et au Québec mesdames.

Même si le Salon de Montréal est une véritable foire commerciale, la multiplication des kiosques des concessionnaires afin de vendre moto et accessoires, commence à me déplaire royalement. Chacun installe un kiosque souvent par marque au lieu se fondre dans le kiosque principal de la société, Yamaha, Kawasaki, Honda ou autres confondus. Une disposition qui pourrait être à revoir de la part des organisateurs, plutôt que de tomber trois fois  (kiosques) du même concessionnaire présentant les mêmes motos déjà rencontrées. Enfin, ce n’est que mon avis…

  • Show All
  • Salon de la moto de Montréal 2017

 

Share Button

Comments are closed.